Alaphilippe: "Perdre autant en si peu de temps, ce n'est pas possible"

Twitter

Julian Alaphilippe n'est pas passé loin de la victoire, ce dimanche, sur l'Amstel Gold Race. Le Français était échappé en compagnie de Jakob Fuglsang, mais les deux hommes ont trop calculé dans le final, ce qui a permis le retour d'un autre groupe dans le dernier kilomètre et la victoire de Mathieu van der Poel.

"À deux ou trois kilomètres de l'arrivée, j'ai entendu qu'on avait encore quarante-cinq secondes d'avance, ou trente-cinq, a raconté Alaphilippe à L'Equipe. Je me suis dit que ça allait suffire. J'étais à la limite avec la chaleur et l'intensité de la course et Fuglsang ne voulait plus rouler. Le peloton est arrivé de derrière alors que j'avais encore l'information des 35 secondes d'avance. Perdre autant en si peu de temps, ce n'est pas possible. J'ai quand même eu le temps de sauter dans la roue de Michal Kwiatkowski et de lancer mon sprint mais le peloton arrivait vraiment très vite. Honnêtement, je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé."

Le n°1 du classement World Tour reste toutefois satisfait de ses sensations avant la Flèche Wallonne mercredi et Liège-Bastogne-Liège dimanche. "J'aurais certainement pu la jouer un peu différemment mais c'est fini maintenant. J'ai donné le maximum, ça, c'est une certitude, du moment où j'ai attaqué jusqu'à la ligne d'arrivée, et j'ai pris du plaisir à rouler de cette manière et à faire le final devant."