Coupe du Roi : Vidal doit encore convaincre

Panoramic

« ¡ Superbomba Arturo Vidal ! » Le 3 août dernier, le quotidien catalan Sport, sortait l’artillerie lourde pour l’arrivée d’Arturo Vidal au FC Barcelone. Un transfert retentissant et souligné à travers toute l’Espagne. Le FC Barcelone avait enfin compensé les départs d’Iniesta et de Paulinho, en plus d’apporter de l’épaisseur à son milieu de terrain. Sur le papier, le mariage était parfait. Sur le terrain ? L’alchimie n’est pas évidente. Sept mois après l’arrivée du Chilien en Catalogne, le constat est clair : la mayonnaise ne prend pas. Vidal joue très peu et quand il est aligné, il est déçoit. Ce fut par exemple le cas face à l’Athletic Bilbao en Liga et plus récemment face à Séville le week-end dernier. Face au club andalou, la prestation de l’ancien du Bayern Munich a été tellement indigeste que son coach, Ernesto Valverde, a dû le sortir à la pause. Ousmane Dembélé, son remplaçant, s’est par ailleurs montré décisif. 

j

 

Dithyrambiques à son arrivée, les médias espagnols ne l’ont pas raté au lendemain du succès contre le FC Séville. « Le Chilien a joué à droite mais son positionnement n’était pas bon, ce qui a rendu fous certains de ses coéquipiers tels que Piqué et Rakitic », a écrit Marca, lui attribuant la pire note du match côté catalan. Avant le match, Valverde a expliqué la titularisation de Vidal car cette rencontre sera « un combat ». Chose à laquelle Sport a répondu : « Cette idée ne s’est pas traduite de la théorie à la pratique. Le match est devenu une guerre d’erreurs et Vidal a beaucoup souffert. » Sur les réseaux sociaux, les supporters, très heureux à son arrivée, sont de plus en plus critiques à son égard. « Vidal est un bon joueur, mais n’est pas un joueur de Barcelone », a résumé après la rencontre Ben Hayward, correspondant en Espagne du London Evening. 

Alors, Vidal, trop brut pour le FC Barcelone ? Notre journaliste spécialiste Liga, Benjamin Da Silva, répond : « Vidal est un joueur physique, agressif et apprécie les duels. Il y a là un gros contraste avec le style de jeu du Barça basé sur la technique et beaucoup plus fin. Vidal est plus un joueur de combat que de ballon. En ce moment, il joue un peu plus car Arthur est blessé. Quand le Brésilien reviendra, il devrait reprendre sa place au milieu et Vidal réintègrera la rotation. »

d

 

Le duel face au Real Madrid programmé ce mercredi soir en dira un peu plus sur l’avenir du joueur. Faut-il le faire jouer pour le piquer au vif ? Le protéger après sa prestation face à Séville ? « Pour ce soir, je donnerais plutôt la chance à Aleña mais je ne suis pas Valverde, estime Benjamin Da Silva. Aleña est plus footballeur et percutant. Il a fait de bonnes entrées en jeu. Je pense qu’il peut débuter un match comme celui-ci, un peu comme Malcom au match aller. Valverde a beaucoup d’options comme celle de mettre Sergi Roberto au milieu également. » La concurrence est rude à un poste stratégique. Vidal le sait et se doit de réagir sous peine de voir l’écart avec ses concurrents s’accroître.