Le Mondial féminin passe à 32 !

ICON SPORT

L'évolution chez leurs homologues masculins - de 32 équipes pour l'édition 2023 au Qatar à 48 en 2026 pour le tournoi organisé conjointement par les Etats-Unis, le Mexique et le Canada - trouve aujourd'hui aussi son prolongement chez les femmes : le format de la Coupe du monde féminine connaîtra à son tour une poussée de croissance avec dès l'édition 2023 un passage de 24 à 32 équipes engagées. Une décision que le comité exécutif de la FIFA a entériné mercredi à l'unanimité, dans la foulée d'un dernier Mondial féminin en France qui a battu tous les records avec notamment une audience cumulée supérieure à un milliard de personnes dans le monde entier, rapporte le site francsjeux.com.   

Pour Gianni Infantino, le président de la FIFA, "le succès retentissant de la Coupe du Monde cette année a clairement montré que le moment était venu de poursuivre sur cette lancée et de prendre des mesures concrètes pour favoriser la croissance du football féminin. Je suis heureux de voir cette proposition – la première d’une longue série – devenir réalité." Cette prochaine édition élargie de la Coupe du monde féminine voit son processus de candidature rouvert en raison de cette évolution ; 9 postulants s'étaient déjà déclarés jusqu'à ce jour : l’Argentine, l’Australie, le Brésil, la Bolivie, la Colombie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et la Corée du Sud (associée au voisin nord-coréen).