Angleterre-Etats-Unis envenimé par une visite d'hôtel

La demi-finale de la Coupe du monde féminine entre les Etats-Unis et l'Angleterre s'annonce explosive ce mardi soir (21 heures), au Groupama Stadium. Outre la rivalité sportive entre les deux pays, la confiance exacerbée des Américaines ne plaît pas forcément au sélectionneur anglais Phil Neville et ses joueuses, en témoigne la récente polémique de "l'hotêl-gate". Les membres du staff américain sont allés visiter l'hôtel où elles séjourneront en cas de qualification pour la finale, un établissement où se trouve actuellement les Anglaises.

De quoi faire réagir le sélectionneur anglais. "Ce n'est pas vraiment le protocole habituel. Je ne voudrais pas que mon équipe fasse cela. Je ne le ferais pas et je ne l'autoriserais pas", a-t-il expliqué. Du côté américain, on se défend d'être arrogant. "Cela n'a rien rien à voir avec de l'arrogance, c'est simplement de la préparation et de l'anticipation pour le staff, c'est même tout à fait habituel", a répondu la sélectionneure Jill Ellis.