Sur le terrain jusqu’à 4h04…

Twitter

La nouvelle formule de la Coupe Davis a permis un nouveau record. Pas sûr que les organisateurs ou les acteurs du match opposant la paire Sock-Querrey à Fognini-Bolelli en soient très heureux. Toujours est-il que le double décisif entre les Etats-Unis et l’Italie restera dans les annales comme le match le plus tardif de l’histoire de la compétition.

Démarrée à 1h25 du matin, la rencontre s’est en effet terminée à 4h04, effaçant du même coup des tablettes le match entre Victor Pecci et Aaron Krickstein le 16 mars 1987, conclu sur une victoire du Paraguayen à 2h35 du matin. Les quatre infortunés ont donc fait encore plus fort, Sock et Querrey ayant le dernier mot avec un succès arraché de haute lutte (6-7, 7-6, 6-4).

Et si les quatre hommes ont terminé avec le sourire, les deux équipes en ont pourtant vraisemblablement terminé avec cette édition de la Coupe Davis. Si l’élimination de l’Italie est acquise, il faudrait un sacré concours de circonstances pour que les Etats-Unis décrochent leur billet au titre de meilleurs deuxièmes. Au moins ont-il joué le jeu ce qui n’a pas été le cas des Australiens, d’ores et déjà qualifiés pour les quarts de finale après les deux succès acquis par Nick Kyrgios face à Steve Darcis (6-2, 7-6) et Alex De Minaur contre David Goffin (6-0, 7-6). Prétextant une petite blessure de John Peers, la paire Peers-Thomspon s’est en effet retirée après seulement un jeu.


>