Coupe Davis : Larry Ellison refroidi par la nouvelle formule

La Coupe Davis « new-look » ne semble pas avoir convaincu. La première édition de la phase finale à 18 équipes, organisée la semaine passée à Madrid, n’a pas déplacé les foules hormis lors des matchs de l’Espagne, sacrée dimanche dernier face au Canada. Un échec relatif qui, en plus, semble avoir refroidi d’éventuels investisseurs tels Larry Ellison. Alors que le patron du groupe Oracle avait, dès août 2018, assuré qu’il était prêt à soutenir le fonds Kosmos présidé par Gerard Piqué comme investisseur, la donne a somme toute changée. Le directeur exécutif du groupe Oracle, Javier Alonso, a précisé la position de son employeur, selon des propos relayés par le site Tennis.life. « Il y a certaines choses qu’il n’a pas apprécié, il a donc décidé de ne pas investir, a assuré ce dernier. Parfois, il arrive que ça ne colle pas quand on en arrive aux formalités. » Une prise de position hostile qui ne devrait pas améliorer les choses du côté de Kosmos face au relatif échec de sa première Coupe Davis.