Milla, Song, Eto’o… Le Cameroun 2022 vu par les grands anciens

Les Lions Indomptables ont mis le « show » jeudi sur la scène du stade Paul Biya de Yaoundé. Grâce à un doublé de Vincent Aboubakar et un autre de Karl Toko Ekambi, l’équipe nationale du Cameroun a remporté son deuxième match consécutif dans le groupe A de la CAN 2021. Et logiquement, la fête qui avait commencé sur la pelouse du joyau flambant neuf s’est poursuivie dans le vestiaire. Trois invités inattendus ont décidé de taper l’incruste. Il s’agit de Roger Milla, de Samuel Eto’o et de Rigobert Song.


Les trois légendes du football camerounais et africain sont allées féliciter la bande à Eric-Maxim Choupo-Moting et en profiter pour prodiguer quelques conseils. Le premier à se prêter à l’exercice a été Roger Milla. « Après une première période difficile, vous avez su étaler votre talent en deuxième période. La deuxième mi-temps a été vraiment extraordinaire, mais vous devez améliorer encore un peu plus vos performances. Quand on joue vite et collectif, on s’épargne des blessures », dixit l’homme qui a marqué l’histoire du Mondial 1990.


Eto’o promet 77.000 euros


Pour Rigobert Song, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Les Lions ont ce qu’il faut pour aller très loin. « Félicitations à tous, a-t-il lâché. C’est le début d’une compétition. On peut avoir des doutes au début. Mais vous êtes sur le bon chemin. Progressivement vous irez plus loin. Vous êtes comme un turbo ; lorsque c’est lancé, on ne peut plus l’arrêter ». Samuel Eto’o pour sa part, a utilisé des mots plus flatteurs. « Vous êtes le bien le plus précieux de cette nation. Vous nous avez une fois de plus fait rêver. Félicitations », a déclaré l’ancien buteur de cette équipe dès l’entame de son propos.


Le nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) est même prêt à sortir le chéquier pour galvaniser ses jeunes frères. « Nous nous fixés sept matchs. Il nous en reste encore cinq. Après le premier tour, nous, à la Fédération, nous allons vous donner une prime de 50 millions de francs CFA (77.000 euros, ndlr.) à partager », a-t-il promis. Et pour les mettre davantage en confiance, Eto’o poursuit : « Je voudrais vous demander pardon. Sachez que tous les Camerounais vous en demanderont toujours plus. Acceptez-le. Pour nous, vous êtes ce qu’il y a de plus beau ». L’ancien numéro 9 du Barça termine par une consigne : « Lundi, nous avons un autre match (contre le Cap-Vert, Ndlr.). Nous devons terminer premier de notre poule. Les Lions doivent être premiers, parce qu’ils sont les meilleurs. Ne vous arrêtez pas. Continuez ».


Junior K.



>