L’Algérie à la recherche du juste milieu

L'Algérie cherche le juste milieu à J-1 de sa rencontre de la deuxième journée de la CAN, contre la Guinée équatoriale ce dimanche (20h). « Ounas et Zerrouki sont malades, il y a de fortes chances qu’ils ne puissent pas participer à la deuxième rencontre », a annoncé Djamel Belmadi ce samedi en conférence de presse d'avant-match. A J-1 de cette rencontre face au Nzalang Nacional, ces probables absences dans l'entrejeu ôtent certaines possibilités au boss des Fennecs. Si une indisponibilité d'Ounas n'impacterait que l'éventuel coaching offensif, celle de Zerrouki pourrait le pousser à innover. Voyons comment.


La carte Zorgane


Dans l'hypothèse où Belmadi opterait pour un 4-4-2, le milieu axial pourrait être occupé par le duo Bennacer-Feghouli, le premier effectuant son retour. Dans celle ou un 4-3-3 serait aligné, Zerrouki serait remplacé par Belkebla ou bien Zorgane, le trio étant alors complété par Bennacer et Feghouli. Si ce dernier était jugé trop court physiquement, Bendebka, auteur d'une bonne entrée face à la Sierra Leone, pourrait avoir sa chance de débuter. A moins que ne soit choisi un inhabituel 4-2-3-1, avec une triplette offensive Mahrez-Brahimi-Belaïli ? Fin du suspense dimanche peu avant 20 heures.



>