La Guinée face à la Gambie… et à ses vieux démons

La Guinée affronte la Gambie en huitièmes de finale de la CAN, ce lundi (17h) à Bafoussam. Favoris sur le papier, les joueurs du Syli national doivent se méfier de leur adversaire du jour, mais aussi d'eux-mêmes. « La Gambie est une équipe qui joue ensemble depuis trois à quatre ans. C'est une équipe solide. S'ils sont dans le Top 16, ils n’ont pas volé leur place. On va faire très attention. Ce n'est pas dans notre habitude d’attendre. On va essayer de faire le meilleur match possible. On va essayer de jouer très haut pour aller marquer rapidement » a déclaré le sélectionneur Kaba Diawara, lors de sa conférence de presse d'avant-match.


Le Zimbabwe, piqûre de rappel ?


Une rencontre que les Guinéens vont disputer sans leur capitaine et maître à jouer Naby Keita. La suspension du joueur de Liverpool poussera-t-elle ses coéquipiers à se montrer plus soudés et concentrés que contre le Zimbabwe, vainqueur à la régulière lors de la 3e journée de la phase de poules (2-1). Kaba Diawara espère que cette défaite agira comme une piqûre de rappel. « Peu importe l'adversaire, il faut être sérieux et gagner », a ajouté le coach, qui a resserré la vis sur la discipline de groupe. Une soirée prolongée, dans la chambre d'un des joueurs de l'équipe, avec une dizaine de participants, le soir de la défaite face aux Warriors, n'a pas été vue d'un bon œil par le staff, désireux de ne pas voir les vieux démons guinéens, l'indiscipline en premier lieu, ressurgir. En pleine pandémie, les dégâts pourraient être immédiats.



>