CAN : L’Algérie dément vouloir remplacer le Cameroun

Le report brutal et inattendu du tirage au sort de la prochaine CAN au Cameroun a relancé les spéculations plus ou moins fantaisistes sur une défaillance du pays organisateur. Dernier dirigeant à l'alimenter, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Charaf-Eddine Amara, avait laissé entendre que son pays était prêt, le cas échéant, à prendre le relais du Cameroun.


De quoi relancer les rumeurs... À tel point que la FAF a été contrainte d'effectuer une mise au point : les propos du dirigeant, tenus en marge de son élection au comité olympique algérien, ont été sortis de leur contexte.


« Le Président de la FAF n’a à aucun moment déclaré que l’Algérie allait remplacer le Cameroun en cas de retrait de ce pays pour organiser cette compétition à l’échéance retenue, indique un communiqué. L’organisation d’une Coupe d’Afrique des nations se fera en concertation avec les pouvoirs publics qui auront à prendre une telle décision lorsque toutes les conditions seront réunies pour accueillir et réussir une épreuve d’une grande envergure », peut-on lire dans un communiqué de la FAF.



>