CAN 2021 : 3 matchs reprogrammés, Olembé suspendu, le Cameroun désavoué

La CAF sévit contre le Cameroun. Suite à la bousculade meurtrière du stade d'Olembé, lundi soir avant le match Cameroun-Comores, la commission d'organisation de la CAN s'est réunie ce mercredi à Yaoundé. Comme annoncé la veille par son président Patrice Motsepe, la CAF a décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre l'enceinte en question. "Les prochains matchs initialement prévus au stade d'Olembé n'auront pas lieu tant que la CAF et le comité d'organisation local (COCAN) n'auront pas reçu le rapport complet de la commission d'enquête indiquant les circonstances et les événements ayant entraîné la blessure et la mort de spectateurs au stade d’Olembé", indique le communiqué, très ferme, de l'instance panafricaine.


Et de mettre le Cameroun face à ses responsabilités. "La Commission d’Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF exige également l'assurance et la garantie que des mesures appropriées ont été mises en œuvre pour s'assurer qu'un incident similaire ne se produise plus lors de la CAN TotalEnergies Cameroun 2021."


En conséquence, trois rencontres ont été reprogrammées au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé : le quart de finale entre le Maroc et le vainqueur d’Egypte-Côte d’Ivoire (match 47) le 30 janvier (17h), prévu à Olembé, le quart de finale entre le Sénégal et le vainqueur de Mali-Guinée équatoriale (match 48) le 30 janvier (20h), prévu sur la pelouse décriée du stade de Japoma, à… Douala, et enfin la première demi-finale (match 49) le 2 février (20h), prévue à Douala. Une triple délocalisation aux allures de désaveu pour le pays hôte de cette 33e édition.



>