Burkina Faso : La nomination de Velud ravive la discorde

Annoncée vendredi, la nomination d'Hubert Velud au poste de sélectionneur du Burkina Faso n'a pour l'heure pas connu sa suite logique, à savoir une présentation officielle du technicien français (ou du moins une annonce de celle-ci). La signature de son contrat est pour l'heure en suspens. Les couteaux sont tirés en haut lieu : la note signée du président de la Fédération burkinabè de football, Lazare Banssé, ne contente pas certains des membres de son comité exécutif (10 sur 21). Une grogne aux airs de déjà-vu...


Fronde au comité exécutif


La non-reconduction de l'ex-sélectionneur Kamou Malo par le président après la CAN 2021 n'avait déjà pas été du goût de ces frondeurs, qui ont depuis déclaré la guerre au président. De son côté, le dirigeant, ferme sur ses prérogatives, ne compte pas lâcher prise. C'est ainsi qu'il a conduit le processus de recrutement du nouveau sélectionneur à son terme.


Mais la nomination d'Hubert Velud a fait grincer des dents, tant donc au sein du « Comex » (une réunion de méditation entre le président et les frondeurs pourrait se tenir ce mardi) qu'au niveau du ministère des Sports. Autre souci de blocage, l'assemblée générale extraordinaire de renouvellement du comité exécutif de la FBF a été reportée du 21 au 28 mai, deux heures seulement après son annonce. La raison officielle ? Un « calendrier chargé du président ». Tout ceci à moins de deux mois du début des éliminatoires de la CAN 2023. Ambiance...



>