CAN 2019 : Voie royale pour l’Egypte ?

Egypte J1


Capitale : Le Caire
Surnom : Les Pharaons 
Sélectionneur : Javier Aguirre
Palmarès : 7 CAN 


Soyons honnêtes, le suspense pour la CAN 2019 est quasiment nul. Quelle équipe va pouvoir se dresser sur le parcours de l’Egypte ? Quelle nation aura les épaules suffisamment larges pour contester l’hégémonie des Pharaons en Afrique ? Devant leur public, les Pharaons seront archi-favoris pour remonter sur le toit de l’Afrique, neuf ans après leur dernier sacre en 2010. Depuis 2006, quand l’Egypte dispute une CAN, elle ne le fait pas à moitié. Vainqueurs en 2006, 2008, 2010, finalistes en 2017, les Pharaons ont raté les éditions 2012, 2013, 2015. Les septuples champions d’Afrique ont conservé l’ossature de 2017 avec notamment le champion d’Europe et star incontestée du pays, Mohamed Salah. A ses côtés, on retrouvera les habituels Trezeguet, Elneny, Warda et autres Mohsen. Une équipe solide et sûre de ses forces qui rêvent de rééditer la performance de 2006. L’entrée en matière de l’Egypte se fera en douceur avec une confrontation plutôt simple face au Zimbabwe lors du match ouverture.

Cette CAN sera d’autant plus importante que les joueurs égyptiens doivent une revanche à leurs supporters après le Mondial 2018 raté. A la joie de la qualification a rapidement suivi la déception des résultats. En Russie, les hommes d’Hector Cuper ont déçu avec notamment trois défaites, en trois matchs (Russie, Uruguay, Arabie-Saoudite). Salah était certes blessé et pas à 100 %, mais cela n’excuse pas tout. L’homme du renouveau, Cuper, a fait les frais de cette campagne désastreuse. Javier Aguirre est désormais le nouvel homme fort des Pharaons. Tout autre résultat qu’une victoire finale sera chaotique pour le coach mexicain…

d


Il manque un petit truc à Mohamed Salah pour rentrer définitivement dans la légende égyptienne et supplanter les Abou Trika, Ahmed Hassen et autres Essam El Hadary. Ce petit truc, c’est bien sûr une victoire en Coupe d’Afrique des Nations. Le Reds a beau avoir remporté la Ligue des Champions, marqué des buts tous les week-ends, scoré en Coupe du Monde, rien ne remplacera un succès en CAN pour l’exigeant peuple égyptien. Cette année, absolument toutes les conditions sont réunies pour y parvenir. La compétition est à domicile. Le moral est au beau fixe. La concurrence n’est pas si féroce que ça. A 27 ans, le natif de Nagrig (Egypte) a une occasion en or de briller avec sa sélection. Sans ça, Salah serait très certainement en proie aux doutes, comme l’a été un certain Didier Drogba, qui a couru vainement derrière un titre de champion d’Afrique avec le Côte d’Ivoire.


Une petite page va se tourner en Egypte lors de la prochaine CAN. Les Pharaons tenteront de soulever le trophée sans… Essam El Hadary ! Le grand par la taille et par le talent, El Hadary (46 ans), sera derrière son téléviseur pour supporter ses coéquipiers. Il faut jeter un œil sur les chiffres d’El Hadary en sélection pour prendre conscience de la légende qu’il est. El Hadary, c’est 4 CAN remportées et une finale perdue. El Hadary, c’est une présence en sélection de 1996 à 2018 (22 ans !). El Hadary, c’est 29 titres, clubs et sélection confondus. El Hadary, c’est quatre fois élu meilleur gardien en CAN. Vous l’aurez compris, le gardien égyptien de 46 ans va laisser une énorme place au but. Aux Pharaons de lui rendre hommage comme il se doit ! 

d

Gardiens de but : Ahmed El-Shennawy (Pyramids), Mohamed El-Shennawy (Al-Ahly), Mahmoud Gennesh (Zamalek).

Défenseurs : Ahmed El Mohamady (Aston Villa, Angleterre), Baher El Mohamady (Ismaily), Ahmed Hegazi (West Bromwich, Angleterre), Mahmoud Alaa (Zamalek), Mahmoud Hamdy El-Wensh (Zamalek), Ahmed Ayman Mansour (Pyramids), Omar Gaber (Pyramids), Ayman Ashraf (Al-Ahly).

Milieux de terrain : Tarek Hamed (Zamalek), Mohamed Elneny (Arsenal, Angleterre), Ali Ghazal (Feirense, Portugal), Nabil Emad Dunga (Pyramids), Walid Soliman (Al-Ahly), Abdallah El Said (Pyramids), Mahmoud Hassan Trezeguet (Kasimpasa, Turquie), Amr Warda (Atromitos, Grèce).

Attaquants : Ahmed Ali (Al Mokawloon), Marwan Mohsen (Al-Ahly), Ahmed Hassan Koka (Olympiacos, Grèce), Mohamed Salah (Liverpool, Angleterre)

CAN 2019 : La présentation des 24 équipes