Messi risque gros

Reuters

"Nous ne devions pas faire partie de cette corruption, de ce manque de respect pour la Coupe entière. Nous étions là pour plus. La corruption, les arbitres et tout ce qui ne permet pas aux gens de participer au football, le spectacle, ça le gâche un peu. Il ne fait aucun doute que tout est fait pour le Brésil." Encore plus qu’après la douloureuse défaite concédée en demi-finale face à la Seleçao (2-0), Lionel Messi n’a pas mâché ses mots, samedi, à l’issue de la petite finale face au Chili.

L’Argentine a beau s’être assurée la troisième place de cette Copa America grâce à une victoire 2-1 sur le double tenant du titre, le quintuple Ballon d’or était en colère. A tel point qu’avant de s’en prendre à la Conmebol devant les micros, il a préféré passer son tour au moment d’aller chercher sa médaille. La raison de sa colère ? Son expulsion – la deuxième de sa carrière – pour un accrochage avec Gary Medel, en fin de première période.

Et à en croire les médias argentins, cette violente sortie pourrait lui valoir jusqu’à deux ans de suspension par la Conmebol, qui n’a d’ailleurs pas manqué de réagir aux propos du n°10 catalan. "Il est inacceptable qu'à la suite d'incidents spécifiques à la compétition (...), des accusations infondées aient été lancées, qui manquent de vérité et mettent en cause l'intégrité de la Copa America", a ainsi fait savoir la confédération sud-américaine.

 

 

La Conmebol pourrait invoquer l’article 7 de son règlement pour punir l’Argentin. "Constituent, entre autres, des comportements imputables de sanctions: se comporter de manière offensante, insultante ou prononcer des propos diffamatoires de quelconque nature, insulter de quelque manière que ce soit et par n'importe quel moyen la Conmebol", y est-il ainsi écrit.

S’il venait à être aussi lourdement sanctionné, Lionel Messi pourrait de nouveau être tenté de prendre sa retraite internationale. Il manquerait en tout cas à coup sûr l’essentiel des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 et surtout la prochaine Copa America, qui se déroulera en 2020 en Argentine et en Colombie.