Coupes d'Europe : Marseille devra attendre 2021 pour accueillir les finales

Marseille n'hébergera pas les finales de la Coupe d'Europe cette année. La pandémie de Covid-19 est passée par là. Alors qu'il était prévu que les deux finales, de Champions Cup et de Challenge Européen, se déroulent dans les Bouches-du-Rhône en octobre prochain, la crise sanitaire née de l'épidémie de Coronavirus a contraint l'EPCR à revoir ses plans. Jeudi, l'instance en charge des compétitions européennes a indiqué sans surprise que le contexte l'avait obligé de délocaliser ces finales programmées initialement dans la cité phocéenne. « Le comité directeur de l’EPCR et le comité local d’organisation de Marseille se sont mis d’accord sur le fait qu’il n’y avait pas de garanties suffisantes en termes de sécurité pendant la crise sanitaire pour organiser des événements sportifs majeurs au Stade Vélodrome », explique l'EPCR, qui a en revanche maintenu l'événement aux dates prévues, à savoir les 16, 17 et 18 octobre.

Marseille accueillera les finales en 2021


Elle a également tout de suite consolé Marseille en annonçant que les finales auraient bien lieu sur la pelouse de l'Orange Vélodrome en 2021 (les 21 et 22 mai). Quant à Tottenham, il accueillera ces mêmes finales en 2022 uniquement alors qu'il aurait dû les recevoir l'année prochaine. Et ce pour les mêmes raisons que celles qui ont poussé l'EPCR à repousser d'un an les premières finales de Coupe d'Europe sur le sol français depuis 2016 (alors à Lyon). Elle doit maintenant trouver un remplaçant à Marseille. A moins qu'elle doive avoir recours à deux villes différentes pour accueillir les deux rendez-vous si jamais les intéressés ne sont pas assez nombreux. C'est dans ce sens que l'EPCR a assuré dès jeudi qu'elle travaillait actuellement « avec ses Ligues et Fédérations actionnaires pour trouver un ou deux stade(s) de remplacement pour les deux finales ». De son côté, Marseille, qui se faisait déjà une joie à l'idée d'héberger les deux finales cette année, va devoir patienter.