Champions Cup (J4) : Le Racing domine les Ospreys dans un match à onze essais



Les supporters franciliens qui sont parvenus à rallier la Paris La Défense Arena malgré la grève des transports en ont eu pour leur argent ! Ils ont assisté à un festival offensif, et surtout à la victoire du Racing 92 : 40-27 contre les Ospreys. Grâce à cette victoire bonifiée, les Ciel et Blanc sont assurés de rester en tête de la poule 4 à l’issue de cette 4eme journée de Champions Cup, et se rapprochent un peu plus des quarts de finale.

Imhoff s'offre un doublé


Si les Franciliens ont globalement dominé ce match, ce sont pourtant les Gallois qui avaient ouvert dès la 7eme minute, Luke Morgan rafraîchissant l’ambiance en marquant en coin après une passe de Marty McKenzie. Mais les Ospreys n’ont ensuite plus inscrit le moindre point pendant 50 minutes ! Il n’a en effet fallu que trois minutes au Racing pour égaliser et entamer son festival offensif, grâce à Louis Dupichot, lui aussi en coin (5-5). Puis Juan Imhoff, grâce à une interception au milieu du terrain, a permis au Racing de creuser l’écart à la 13eme (12-5 après la transformation de Maxime Machenaud), avant que l’Argentin ne s’offre un doublé, en marquant entre les poteaux sur une passe de Dupichot (19-5). Le Racing rentrait finalement aux vestiaires en menant 26-5, après un quatrième essai signé Simon Zebo (38eme), tout en puissance après un bon service de Machenaud.

Quatre essais encaissés en 21 minutes


Mais les spectateurs de la Paris La Défense Arena n’étaient pas au bout de leurs émotions. Leurs joueurs inscrivaient un cinquième et un sixième essai par le pilier Georges-Henri Colombe Reazel (48eme), puis par le troisième ligne Yoan Tanga (53eme), élu homme du match, pour porter le score à 40-5 ! Et ensuite ? Rideau ! Pendant les vingt dernières minutes, les Gallois ont monopolisé le ballon et ont réussi à inscrire quatre essais, face à des Franciliens apathiques en défense. Lesley David Klim (56eme et 77eme), Luke Price (67eme) et Shaun Venter (71eme) se sont fait plaisir, si bien que cette victoire du Racing 92 conservera un goût bizarre. Mais l’essentiel est assuré avec les cinq points. Les quarts sont tout proches !