Amical (F) : Deuxième victoire face à la Hongrie pour l'équipe de France

Les Bleues terminent leur préparation sur une bonne note. Déjà victorieuses de la Hongrie ce vendredi au Stade Pierre-de-Coubertin à Paris, les joueuses d’Olivier Krumbholz ont récidivé mais le scenario du match a été bien différent. En effet, si Pauline Coatanea (3 buts sur 3 tirs) et Estelle Nze Minko (2 buts sur 3 tirs) ont permis à l’équipe de France de prendre un bon départ, les Hongroises ne sont pas revenues sur le parquet en victimes expiatoires. Elles ont, en effet, immédiatement recollé au score par Noémi Hafra (4 buts sur 6 tirs) puis Petra Vamos (2 buts sur 3 tirs). Mais, très vite, les joueuses de Vladimir Golovin ont pris le contrôle des opérations et mis Laura Glauser (8 arrêts à 30% d’efficacité) en difficulté. Si Tamara Horacek (11 buts sur 11 tirs) a pu garder les Bleues à flots, les vagues sont devenues de plus en plus nombreuses et l’écart est reparti à la hausse. Un Olivier Krumbholz visiblement mécontent de la performance de ses joueuses a vu son équipe menée de quatre buts à la mi-temps grâce à une dernière réalisation de Reka Bordas (4 buts sur 5 tirs).


 

Les Bleues se sont remises dans le sens de la marche


Le discours du sélectionneur des Bleues dans l’intimité du vestiaire a été bien reçu. Alors que Catherine Gabriel (3 arrêts à 27% d’efficacité) a pris place dans le but, les Tricolores ont serré le jeu en défense. N’encaissant pas de but pendant quatre minutes, elles ont permis à Béatrice Edwige (2 buts sur 3 tirs) et Tamara Horacek de ramener l’équipe de France à une seule longueur. L’égalisation est arrivée six minutes après la reprise. Toutefois, les Bleues n’ont jamais été en mesure de se mettre à l’abri. Ce n’est qu’à l’entame du dernier quart d’heure que Lucie Granier (3 buts sur 3 tirs) a permis à son équipe de prendre deux buts d’avance. Un avantage auquel les Tricolores se sont accrochées mais, alors que Katrin Kluijber (6 buts sur 10 tirs) a ramené la Hongrie à un but, les Bleues ont tenté de jouer la montre pour tenir leur victoire. Mais les arbitres les ont sanctionnées pour un refus de jeu, offrant aux Magyares un dernier ballon. Cette même Katrin Klujber a eu la balle de l’égalisation dans les mains mais Méline Nocandy (2 buts sur 4 tirs) a pu dévier le tir loin de la cage de Laura Glauser. Les Bleues s’imposent par la plus petite des marges (29-28) mais aborderont le Mondial 2021 avec le plein de confiance.

 


>