Zieler, un champion du monde sur le banc de Cologne

C'est un match particulier qui attend Ron-Robert Zieler ce vendredi. Comme depuis le début de la saison, le gardien va s'asseoir sur le banc de Cologne. Cette fois, ça sera face à Stuttgart, un club où il a évolué entre 2017 et 2019. L'Allemand y a joué ses derniers matchs de Bundesliga. A l'époque, il était encore un titulaire indiscutable. Malgré la relégation du club souabe, il n'avait pas manqué la moindre minute de championnat. C'était la septième fois que le portier terminait une saison de la sorte. Sans une expérience d'un an à Leicester en 2016-2017, le joueur formé à Manchester United aurait pu passer le cap des 250 titularisations consécutives en première division allemande. Faute d'y arriver, celui qui a maintenant 31 ans s'était fait une place en sélection. Sa régularité lui a longtemps permis d'être un des meilleurs à son poste dans la hiérarchie allemande. International à six reprises entre 2011 et 2015, il a été appelé à de multiples reprises mais toujours dans l'ombre de Manuel Neuer et de ses remplaçants successifs, Tim Wiese, Roman Weidenfeller, Kevin Trapp ou Bernd Leno. Il aura terminé sa carrière internationale avec autant de sélections qu'eux. Et des honneurs plus importants avec l'Euro 2012 terminé aux portes de la finale et la Coupe du Monde 2014 remportée dans un rôle de numéro 3 de la Mannschaft.

Zieler, à Cologne pour représenter sa ville natale depuis le banc


Après tant d'années à être irréprochable sur les pelouses allemandes, Ron-Robert Zieler a accepté un rôle de remplaçant au début de la saison. Dans un mercato qui a été calme sur les rives du Rhin, le champion du Monde 2014 est arrivé à Cologne pour être la doublure de Timo Horn. Pas vraiment le statut qu'on peut attendre d'un joueur de son calibre. Mais c'est le deal qui a été passé pour permettre au joueur prêté par Hanovre d'aider, enfin, le club de sa ville natale. Habitué à rester dans l'ombre durant ses expériences en sélection, le gardien va désormais remplir cette mission en club et apporter de la concurrence dans une équipe qui a terminé la dernière saison de Bundesliga avec la deuxième plus mauvaise défense. Son expérience, sa loyauté mais aussi ses qualités sur le terrain pourraient être de sacrés atouts dans une formation relativement jeune. C'est le rôle particulier qui lui a été donné, la raison pour laquelle c'est depuis le banc qu'il va suivre ce vendredi la performance de ses coéquipiers face à ses anciens partenaires.