Wirtz, l'ado qui met la Bundesliga à ses pieds

Reuters

A 17 ans, la plupart des joueurs se battent pour avoir du temps de jeu au niveau professionnel. Au Bayer Leverkusen, c'est le staff médical qui fait des efforts pour remettre Florian Wirtz sur pied. Touché au genou, le milieu de terrain a manqué les deux derniers matchs de championnat de l'ancien leader de la Bundesliga. Il pourrait néanmoins faire son retour dans le groupe du Werkself qui affrontera le Borussia Dortmund ce mardi. Face au club de la Ruhr et sa jeune garde, le numéro 27 pourrait reprendre le fil d'une saison qu'il a pour l'instant éclaboussé de son talent. Depuis sa première apparition dans l'élite du football allemand en mai dernier, l'international espoirs a su confirmer.

d

Celui qui était devenu le plus jeune buteur de l'histoire de la Bundesliga en faisant trembler les filets face au Bayern Munich à 16 ans et 34 jours a convaincu Peter Bosz de le titulariser à 12 reprises depuis le début de la saison. Il en profité pour être impliqué sur sept buts (2 réalisations, 5 passes décisives). Ce total fait de lui le mineur le plus décisif des cinq grands championnats européens. Et donne raison à son entraîneur qui avait préféré ne pas recruter Mario Götze durant l'été pour responsabiliser son jeune joueur.

« Ca me motive d'être même meilleur que Kai »


Florian Wirtz ne s'est pas contenté de s'illustrer en championnat. En 2020, il a aussi découvert la Ligue Europa et la DFB-Pokal. Et il y a marqué. Ce milieu polyvalent qui est capable d'occuper tous les postes offensifs grâce à sa vision du jeu et sa qualité de dribbles a passé le cap des 5 buts et 5 passes décisives toutes compétitions depuis le début de la saison. Un véritable exploit qui en fait un des jeunes joueurs les plus suivis d'Europe. S'il ne manque pas de prétendants, l'Allemand qui a avoué son admiration pour le Barça s'est engagé sur le long terme avec le Bayer Leverkusen. Le mois dernier, il y a prolongé son contrat jusqu'en 2023.

Un moyen de rester fidèle au club qui l'a lancé dans le grand bain et de lui éviter une nouvelle perte d'un de ses prodiges. C'est grâce à l'apport au plus haut niveau de son joueur le plus jeune que le Bayer Leverkusen a réussi à rester dans le haut du classement de la Bundesliga malgré le départ de Kai Havertz l'été dernier. « Ca me motive d'être même meilleur que Kai » a avoué le joueur né en 2003 à Sportbild. Une concurrence entre deux talents précoces qui rappelle que les joueurs de 17 ans ont de plus en plus souvent l'occasion de s'illustrer au niveau professionnel.


>