Loris Karius, un cauchemar bientôt terminé ?

reuters

Et si l'heure du réveil avait enfin sonné pour Loris Karius ? Ce lundi, il pourrait être lancé par Urs Fischer sur la pelouse d'Hoffenheim (20H30, beIN SPORTS 2) et jouer son premier match de Bundesliga depuis son arrivée en prêt à l'Union Berlin. Quatre ans après son départ à Liverpool, le gardien est revenu en Allemagne pour faire oublier sa soirée du 26 mai 2018.

Ce jour-là, il avait vécu un véritable cauchemar. L'Allemand avait été fautif sur les deux buts du Real Madrid qui ont précipité la défaite de Liverpool en finale de la Ligue des Champions. Cet événement, qui lui a valu des menaces de mort, a changé la trajectoire de sa carrière. Conscient des limites de son gardien, le club anglais avait décidé de s'en séparer pour s'armer en vue de ses sacres à venir. De son côté, le palmarès du gardien de 27 ans est resté vierge.

Une situation difficile pour celui qui est fatigué par les références à ses boulettes commises en mondovision. Il en avait parlé lors de sa présentation dans la capitale allemande. « Je ne peux pas changer le passé mais je peux convaincre tout le monde de ma valeur. On parle encore de ce qui s’est passé il y a deux ans ? Depuis, j’ai disputé 60 matches. Les seuls qui veulent encore en parler, ce sont les journalistes. Pour moi, c’est oublié depuis longtemps et c’est maintenant ennuyeux. »

Karius a connu une mauvaise expérience au Besiktas


Pour que cet oubli soit partagé, Loris Karius doit revenir à son meilleur niveau. Jusque-là, il n'y est pas parvenu. Prêté pendant deux saisons au Besiktas, l'Allemand était passé d'une situation difficile à une autre. Entre critiques de son entraîneur, moqueries des supporters, salaires impayés et performances aléatoires sur le terrain, le natif de Biberach an der Riss n'a pas pu dormir sur ses deux oreilles pendant son séjour turc.

Au printemps 2020, son prêt au club stambouliote a été résilié. Revenir dans son pays natal durant l'été semblait alors le meilleur moyen de tout reprendre à zéro mais son physique s'en est mêlé. Un mois après le début de son prêt à l'Union Berlin, l'ancien joueur de Mayence n'a pas joué le moindre match. Une forme physique à retrouver puis des problèmes au dos ont retardé son retour en Bundesliga. Son équipe ne s'est pas laissée endormir par ce coup dur : elle a la cinquième meilleure défense du championnat d'Allemagne. De quoi rajouter de la pression sur les épaules de celui qui appartient toujours à Liverpool. Face à Hoffenheim, celui qui devrait faire ses débuts ne doit absolument pas rater son réveil.

Quand Karius se remémorait la finale de la C1 : 

 


>