Le Bayern Munich va devoir rejouer à huis clos

AI / Reuters / Panoramic

M. Söder, qui plaide pour une interdiction des spectateurs au niveau national, a annoncé que sa région prendrait les devants quoi qu'il arrive: "Il y a différentes approches (...) mais si nous ne prenons pas de décision (de huis clos) au niveau fédéral, la Bavière le fera seule", a-t-il dit à l'issue d'une réunion du gouvernement et des dirigeants des Länder. "Tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut faire quelque chose dans le football", a-t-il ajouté, en référence au match Cologne-Mönchengladbach (4-1) qui s'est tenu samedi devant 50.000 spectateurs, provoquant des critiques de toutes parts.

"Il n'y a pas encore de décision définitive" sur le retour au huis clos dans tout le pays, a-t-il dit, mais "si on ferme les marchés de Noël, il n'est pas cohérent d'envoyer 15.000 ou 18.000 personnes au football", a encore plaidé le dirigeant bavarois. En Allemagne, chaque région est autonome pour décider des mesures anti-Covid, et certains clubs peuvent jouer dans un stade plein ou partiellement plein alors que d'autres jouent à huis clos.

Le premier club de première division touché par le huis clos en novembre a été Leipzig - dans le Land de Saxe -, qui a perdu dimanche à domicile (3-1) contre Leverkusen devant des tribunes entièrement vides. L'Allemagne est particulièrement touchée par une nouvelle vague de Covid-19, avec un taux d'incidence mardi de 452,2 pour 100.000 habitants.


>