Julian Nagelsmann, des promesses bavaroises à tenir

Reuters

Julian Nagelsmann va quitter le RB Leipzig en terminant sur le podium de la Bundesliga une deuxième fois d'affilée et peut-être en remportant la Coupe d'Allemagne. Ce qui pourrait être le premier titre acquis chez les professionnels de sa jeune carrière d'entraîneur devra en appeler plein d'autres. Avec son arrivée au Bayern Munich prévue pour cet été, le coach de 33 ans va se retrouver dans l'obligation permanente de gagner des trophées. Il va entrer dans une nouvelle dimension et devra prouver au plus haut-niveau.

Après avoir mené le RB Leipzig jusqu'à la première demi-finale de Ligue des Champions de sa carrière, le natif de Landsberg am Lech va prendre en main une équipe dont l'excellence européenne est une quête annuelle. A la tête du Rekordmeister, Nagelsmann va devoir prouver qu'il est capable de surmonter le contexte unique du nonuple champion d'Allemagne en titre pour imposer ses idées mais surtout pour gagner.
 

Nagelsmann, pas de palmarès mais des idées


Sur le papier, cette association entre le meilleur club d'Allemagne et le meilleur entraîneur de la Bundesliga est prometteuse. Mais pour ne pas décevoir, le Bavarois de naissance va devoir imposer ses méthodes novatrices à un cador plutôt traditionaliste. Un véritable pari. Il devra aussi prendre en main un vestiaire où les stars seront plus nombreuses que lors de ses expériences à Leipzig et à Hoffenheim. A l'Allianz Arena, il devra se faire respecter en étant plus jeune que le capitaine Manuel Neuer et en étant le seul à avoir un palmarès sans le moindre titre national. Un challenge relevé pour celui qui a déjà fait tomber de nombreuses barrières.

A seulement 33 ans, Julian Nagelsmann est un phénomène de précocité qui détient de nombreux records mais désormais, il est surtout auréolé du titre d'entraîneur le plus cher du monde. Un statut à assumer au plus vite en permettant au nouveau cycle munichois d'être aussi fructueux que le précédent. Mais avant d'y parvenir, remporter la Coupe d'Allemagne sera son dernier défi avec Leipzig. Celui qui pourrait donner le ton de son expérience bavaroise avec la preuve que son impressionnant gegenpressing peut être récompensé avec des trophées.


>