Bayern: Rummenigge s’en prend aux arbitres

Reuters

Vainqueur 3-1 du choc face au Bayer Leverkussen, le Bayern Munich a payé au prix fort cette victoire. La faute aux blessures de Corentin Tolisso, victime d’une rupture des ligaments croisés du genou droit après un choc avec Kevin Volland, et Rafinha, touché à la cheville. Deux blessures que les dirigeants bavarois ont du mal à digérer.

"Ce que nous n'apprécions pas, c'est la façon dont nos adversaires jouent contre nous. C'est quelque chose qui doit être changé d'une façon ou d'une autre. On attend de la part de la Fédération allemande mais surtout des arbitres de protéger les joueurs. Cela ne peut continuer ainsi, sinon, nous ne pourrons même plus aligner 11 joueurs dès la 10e journée de championnat", a ainsi tonné le président Karl-Heinz Rummenigge dans des propos relayés par Sky Sport.