Super-plumes : Hamadouche battue par Mayer à Las Vegas

Championne du monde IBF des super-plumes depuis cinq ans, Maïva Hamadouche doit laisser sa ceinture. La boxeuse française de 31 ans s’est inclinée ce vendredi à Las Vegas contre l’Américaine Mikaela Mayer, qui unifie donc les titres WBO (qu’elle détenait depuis l’an dernier) et IBF, une grande première pour une femme dans cette catégorie. La Californienne de 31 ans s’est imposée aux points (98-92, 99-91, 100-90) au terme des dix rounds du combat, et signe donc sa seizième victoire en seize combats professionnels. L'Albigeoise n'a pas été ridicule, loin de là, et est très bien entrée dans le combat. Mais elle a frôlé l'avertissement arbitral à deux reprises quand elle a accroché la nuque de Mayer pour la ramener vers elle. Peu à peu, Mayer a pris le dessus, et même sans réussir à mettre la Française KO, elle s'est donc imposée sans discussion possible. Hamadouche savait que pour l'emporter ce vendredi, elle devait mettre KO son adversaire, car les juges allaient sans doute favoriser la boxeuse évoluant à domicile. Mayer s'est finalement imposée en toute logique, mais en laissant quelques regrets à la représentante tricolore, qui vit une année 2021 bien compliquée.


Hamadouche, déjà une désillusion à Tokyo 


En effet, Maïva Hamadouche rêvait de remporter une médaille d'or aux Jeux Olympiques de Tokyo, comme Estelle Mossely en 2016 à Rio. A la limite de perdre son bras gauche au printemps dernier suite à un problème de nerf, la Française avait finalement pu faire le voyage au Japon, mais elle s'était inclinée dès son entrée en lice. Malchanceuse au tirage, en héritant de la Finlandaise de 40 ans Mira Potkonen, médaillée de bronze à Rio, elle avait été battue aux points. Elle avait crié au scandale, mais la défaite ne semblait pas scandaleuse, ce qui n'a pas toujours été le cas pour les boxeurs français à Tokyo... Les Bleus étaient d'ailleurs revenus sans la moindre médaille, alors qu'ils en avaient gagné six au Brésil. Reste désormais à savoir quels seront les prochains défis de Maïva Hamadouche, policière dans la vie. Paris 2024 ? Une revanche face à Mayer ? Il y a de quoi faire !

>