Poids welters : Pacquiao impuissant face à Ugas

Plus de deux ans après son ultime combat de boxe, Manny Pacquiao remontait sur le ring la nuit dernière à la T-Mobile Arena de Las Vegas face au champion du monde WBA des poids welters, Yordenis Ugas. Un adversaire désigné onze jours seulement avant le combat, la faute au retrait de l'Américain Errol Spence blessé à un œil. Néanmoins cela n'a pas empêché le Cubain d'arriver préparé physiquement et affûté. Et cela s'est confirmé d'entrée de jeu lorsqu'il a pris le contrôle des opérations.

"Pac Man" a manqué de fraîcheur physique


Reconnu pour sa technique et sa maîtrise de l'art de la contre-attaque, le champion en titre a globalement maintenu "Pac Man" à distance par son allonge du gauche. Cette dernière, en éclaireuse, masquait une droite redoutable atteignant le Philippin à plusieurs reprises. Moins fringant qu'à ses plus belles heures, Manny Pacquiao s'est toutefois bien défendu et a tout tenté. Il a même donné espoir à tous ses fans en répliquant de fort belle manière. Mais le poids des années semblait trop lourd et son inactivité longue de 25 mois a également pesé dans la balance. Bien qu'il a livré un beau combat, l'ex-champion du monde n'a jamais été en mesure de percer la bulle de sécurité de son adversaire.



Au terme des 12 rounds, le verdict implacable tombe : Ugas conserve sa ceinture. Le comptage des trois juges est unanime, "54 Milagros" peut savourer sa victoire, la 27eme de sa carrière professionnelle. Sans aucun doute la plus marquante, contre une légende du noble art. Le Cubain l'a d'ailleurs reconnu via un message sur son compte Twitter ce dimanche matin : "Merci à Manny Pacquiao de m'avoir donné l'opportunité de partager le ring avec lui, il est toujours un des plus grands combattants de l'histoire. Beaucoup de respct. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu. J'espère que nous avons offert un grand combat à tous les fans. Merci".

Aujourd'hui âgé de 42 ans, tout semble annoncer qu'il s'agissait de la dernière apparition du Philippin dans le monde de la boxe professionnelle. Sénateur dans son pays, la rumeur évoque qu'il aspire à de plus grandes ambitions et qu'il visera la présidence en 2022. Un nouveau combat, certes d'un autre type, pour ce guerrier.

>