Poids lourds : Takam contraint de renoncer, Bakole va affronter Yoka à Bercy



Le choc tant attendu se fera attendre un peu plus longtemps. Le 17 novembre dernier, Tony Yoka a mis fin au suspense et annoncé le nom de son prochain adversaire. Après avoir défié tout au long de sa carrière Alexander Povetkin ou encore Anthony Joshua et restant sur un revers face à Joe Joyce, Carlos Takam devait offrir à l’ancien champion olympique des super-lourds un défi de taille sur le chemin d’une chance mondiale. Un combat qui devait être le premier pour Tony Yoka dans le cadre de l’Accor Arena de Paris-Bercy. Mais, si le lieu et la date ne changeront pas, l’adversaire va finalement changer. En effet, selon les informations du quotidien L’Equipe, Carlos Takam ne sera pas en mesure de monter sur le ring à cause d’une blessure au poignet gauche. « J'ai cogné comme un taureau à l'entraînement et je me suis blessé. Puis j'ai négligé la douleur au lieu de m'interrompre à la première alerte, a confié le boxeur de 40 ans dans des propos recueillis par le quotidien sportif. C'est très difficile d'être blessé au poignet et de ne pas pouvoir s'entraîner. Ça mine le moral. Je suis très déçu car c'est un combat que le public français attendait. »


Enfin un combat référence pour Yoka ?


Assurant que « Carlos Takam mérite de monter sur le ring à 100% de ses moyens et non au terme d'une préparation tronquée par une blessure » et mettant en avant le « respect du public qui mérite un choc avec tous les ingrédients d'un grand combat », l’organisateur du combat Jérôme Abiteboul a confirmé avoir pris la décision « d’ajourner le combat ». L’entourage de Tony Yoka souhaitant maintenir la date du 15 janvier pour prochain combat de celui qui est invaincu en onze combats depuis le début de sa carrière professionnelle, s’est échiné pour trouver une solution et c’est un boxeur dont le nom revenu en boucle avant l’officialisation du duel avec Carlos Takam qui montera sur le ring de la salle parisienne dans un peu plus de six semaines. Avec une seule défaite en 18 combats professionnels et étant un sparring-partner d’Anthony Joshua, Martin Bakole devrait offrir à Tony Yoka un combat référence. Le Congolais reste sur une victoire le 18 septembre dernier à Abu Dhabi face au Ghanéen Haruna Osumanu, qui s’était incliné sur KO dès la première reprise. Après son succès avant la limite face à Petar Milas, le Français aura l’occasion de confirmer sa montée en puissance avant de faire ses débuts à l’étranger dans le courant de l’année 2022.

>