Boxe : Yoka avait le nez fracturé avant le combat

Panoramic

Cela n'excusera bien sûr en rien la défaite de Tony Yoka (aux points sur décision partagée) face à Martin Bakole, samedi soir pour les grands débuts de "l'Artiste" à l'AccorArena. Le vaincu ne s'en est d'ailleurs pas servi comme prétexte après-coup au moment d'analyser son premier revers en douze combats depuis son passage chez les professionnels (avec onze victoires, Yoka était toujours invaincu avant de monter sur le ring de Bercy samedi). On sait toutefois aujourd'hui que le champion olympique des Jeux de Rio en 2016 a disputé ce douzième épisode de "La Conquête" avec le nez fracturé. Beaucoup ont pensé en voyant le Francilien le nez en sang dès les premières reprises samedi que c'est Bakole qui lui avait cassé le nez sur l'un de ses nombreux et puissants coups. Il n'en est rien. En réalité, Yoka avait déjà le nez fracturé avant de monter sur le ring de l'AccorArena. Une information que l'on doit à Souleymane Cissokho, présent samedi en bord de ring pour soutenir son pote.

"Le premier combat où l'entourage de Yoka était inquiet" 


"Ce qu'on ne sait pas, c'est qu'il s'est fracturé le nez durant son camp d'entraînement et les mises de gants étaient compliqués entre son casque à barres et les nombreux saignements", a révélé sur RMC Sport celui qui faisait également partie de la "Team Solide" de Rio, conscient que face à un adversaire déjà aussi compliqué à boxer - Yoka, envoyé au sol dès le premier round a d'ailleurs été compté pour la première fois de sa carrière - ce coup dur pour le protégé de Cyril Hanouna à quelques jours du rendez-vous n'avait évidemment rien arrangé. "On prend un petit coup au niveau de la confiance, ça joue sur le moral. Un boxeur prêt à cent pour cent ne s'inquiète pas et n'a pas d'appréhension, il va y aller à cent pour cent, alors que dans l'inconscient celui qui a eu une blessure va mettre un peu de frein. J'ai beaucoup parlé à son entourage et c'est le premier combat où ils étaient inquiets car ce n'était pas évident avec cette fracture au nez." Le clan Yoka avait malheureusement raison d'appréhender ce combat que "L'Artiste" a donc abordé blessé. "C'est un combat où il va beaucoup apprendre", estime néanmoins Cissokho.

>