Boxe : Pas de retraite dans l'immédiat pour Hamadouche

Maïva Hamadouche et la boxe professionnelle, l’histoire n’est pas encore terminée. La semaine passée, alors que son combat face à la Belge Delfine Persoon a été annulée, la native d’Albi a annoncé sa décision de mettre un terme à sa carrière après 22 victoires, dont 18 par KO, et deux défaites. L’ancienne championne du monde IBF des poids super-plumes, qui avait perdu sa ceinture en novembre dernier face à l’Américaine Mikala Mayer après six défenses réussies entre 2017 et 2020, avait annoncé son intention de raccroche les gants. « Finalement Delfine Persoon refuse le combat, ce que je comprends dans un sens, avait confié la Tricolore la semaine passée. J’ai fait de belles choses, fini la boxe. Merci à tous ceux qui m’ont soutenue, je passe à autre chose. » Mais l’appel du ring a finalement été trop fort et, moins d’une semaine après avoir tourné le dos à la boxe, Maïva Hamadouche a confirmé avoir changé d’avis.


Hamadouche : « Ce sont les combats et les entraînements qui m’animent »


Dans un message publié ce mercredi au travers de son compte Twitter, la boxeuse a confirmé que sa carrière n’était pas encore terminée. « Les aléas autour du ring peuvent parfois être plus compliqués à gérer que le combat en lui-même. Ce n’était pas un coup de tête non plus, a confié Maïva Hamadouche au travers du réseau social. Ce sont les combats et les entraînements qui m’animent et rien d’autre. Les valeurs du combattant me définissent toujours mais je suis freinée par des paramètres que je ne maîtrise pas, et c’est insupportable. J’ai donné sans compter pour la boxe et je continuerai. Je remercie ceux qui m’encouragent. » Celle qui est surnommée « El Veneno » (le venin) va donc essayer de se relancer après un échec dès les 16emes de finale du tournoi olympique à Tokyo face à la future médaillée de bonze Mira Potkonen et la perte de sa ceinture mondiale.

>