Betclic Elite (J26) : Victoire à l'arraché pour Monaco, plus facile pour l'ASVEL

Panoramic
Les lendemains de fête sont parfois difficiles. Monaco n’est pas passé loin d’en faire l’expérience. La « Roca Team », auréolée de sa qualification pour les play-offs de l’Euroligue, a frisé la correctionnelle à l’occasion de la réception d’Orléans. Les joueurs du Loiret, portés par LaMonte Ulmer (21 points) et Youssou Ndoye (21 points, 10 rebonds), ont tout d’abord laissé passer l’orage du début de match avant de prendre les commandes en toute fin de premier quart-temps. Trouvant des solutions en attaque, l’OLB a compté jusqu’à seize points d’avance dans le deuxième quart-temps avant de subir un retour de flamme au retour des vestiaires, Monaco revenant à seulement deux points. Retrouvant de la solidité, les Orléanais ont remis en place leur jeu pour aborder les dix dernières minutes avec un matelas de treize longueurs. Toutefois, avec MIke James (24 points) et Donatas Motjejunas (17 points, 8 rebonds), Monaco a su faire le dos rond avant de finir le match en trombe pour s’imposer de six points (90-84) et revenir à hauteur de Boulogne-Levallois, qui avait lancé le week-end avec un succès sur Châlons-Reims.

L’ASVEL ne lâche pas


Derrière ce duo de tête, l’ASVEL fait tout pour ne pas être distancé. Les joueurs de T.J. Parker ont enchaîné une deuxième victoire de suite en championnat à l’occasion de la réception du Portel. Prenant l’avantage dès l’entame de la rencontre, les Villeurbannais n’ont toutefois pas su creuser un écart significatif dans le premier quart-temps, conclu avec une marge de seulement quatre unités. Accrocheurs, les coéquipiers de Mouphtaou Yarou (15 points, 10 rebonds) n’ont jamais laissé l’ASVEL s’envoler dans le deuxième quart-temps mais la donne a changé à l’entame du troisième quart-temps. Porté par un Victor Wembanyama des grands soirs (25 points, 7 rebonds), le club rhodanien a infligé un 25-4 à l’ESSM pour devenir intouchable au tableau d’affichage. Les Portelois ont alors mis toutes leurs forces dans la bataille, revenant de 29 à quatorze points de retard mais cet effort est arrivé trop tardivement. L’ASVEL s’impose de 20 longueurs (85-65) et distance à nouveau Pau-Lacq-Orthez, tombeur de Dijon ce samedi.

BASKET - BETCLIC ELITE / 26EME JOURNEE
Vendredi 1er avril 2022
Boulogne-Levallois - Châlons-Reims : 90-80

Samedi 2 avril 2022
Dijon - Pau-Lacq-Orthez: 85-89
Cholet - Strasbourg : 88-90
Le Mans - Fos-sur-Mer: 93-99
Limoges - Roanne : 86-61
Nanterre - Bourg-en-Bresse: 65-66
Paris - Gravelines-Dunkerque : 91-87

Dimanche 3 avril 2022
ASVEL - Le Portel : 85-65
Monaco - Orléans : 90-84

>