ASVEL : Payne tué par balles

Panoramic

"Je déteste la nouvelle que j'ai apprise ce matin. Repose en paix mon frère et partenaire Adreian Payne". C'est par ce message glaçant que Jared Sullinger Sr, ex-coéquipier d'Adreian Payne, a annoncé ce lundi sur son compte Twitter le décès tragique de l'ancien intérieur de l'ASVEL, mort tragiquement à l'âge de 31 ans dans des circonstances alors encore inconnues (les médias de Detroit ont ensuite fait savoir que le basketteur avait été tué par balles lors d'une fusillade survenue dans la nuit de dimanche à lundi à Orlando et que l'assassin avait été emprisonné).

Une terrible annonce à laquelle le club villeurbannais, dont l'Américain avait défendu les couleurs pendant deux ans après avoir posé ses valises dans le Rhône en 2019 au sortir de sa deuxième saison au Panathinaïkos (Grèce). L'ASVEL s'est dit ainsi tout de suite "terriblement choquée" par le décès de celui qui avait remporté cette même première année le titre de champion de France ainsi que la Coupe de France. "Difficile de trouver les mots quand on perd un membre de la famille...", poursuit le club villeurbannais cher à Tony Parker, sans poursuivre sa phrase.

Payne avait joué 107 matchs en NBA




Payne, en tournant notamment à 11 points de moyenne durant les play-offs, avait grandement contribué à ce doublé de 2019. Deux ans plus tard, il avait quitté l'ASVEL et la France pour poursuivre son tour d'Europe en Turquie, au club d'Ormanspor. Le joueur drafté en 15eme position par les Atlanta Hawks en 2014 avant de découvrir la NBA chez les Minnesota Timberwolves puis d'évoluer ensuite au Orlando Magic avait retrouvé les Etats-Unis il y a peu de temps. En quatre ans passés en NBA, Payne avait disputé 107 matchs.

 


>