Chicago Bulls : le bilan au All-Star Break

Panoramic

Eté 2015, après une ultime campagne de playoffs poussive stoppée par les Cavs de Cleveland, Tom Thibodeau en place depuis 2010 est limogé et remplacé par Fred Hoiberg. Pourtant considéré comme un bon entraineur, il restait sur un bilan positif de 255 victoires pour 394 matchs (64,7%) et cinq qualifications de suite en playoffs.

Le nouveau coach, ancien joueur de la maison Bulls et coach universitaire d’Iowa State, a pour objectif de mettre fin à la rigueur défensive prônée par Thibodeau et de jouer plus « up-tempo » ; c’est à dire un basket basé sur l’attaque rapide, plus dans l’air du temps de la NBA. Pour cela, sa première décision est de sortir le français Joakim Noah du cinq de départ, au profit de l’espagnol Nicolas Mirotic plus rapide et meilleur shooter. D’ailleurs, ne pouvant changer l’effectif, c’est le seul changement organisationnel qu’il apportera à l’équipe.

La saison commence par une belle victoire contre les Cavs grâce à un contre de Pau Gasol, et les Bulls enchainent les bons résultats sans pour autant être probant.  En effet, la pertinence du système Hoiberg peine à convaincre surtout avec les performances en yo-yo de Derick Rose et les mauvais pourcentages aux tirs de Mirotic, l’équipe doit donc s’appuyer sur un énorme Jimmy Butler pour rester dans le top 4 à l’Est. De plus, la saison est marquée par les blessures, Mike Dunleavy (au dos) n’a toujours pas joué cette saison, Joakim Noah accumule les pépins jusqu’à arriver au point de non-retour fin janvier et de mettre fin à sa saison après avoir été opéré de l’épaule, Nicolas Mirotic est opéré de l appendicite fin janvier et enfin, début février, c’est le drame Jimmy Butler, sélectionné une nouvelle fois pour le All star Game se blesse au genoux et devra manquer 4 à 6 semaines de compétition.

Le All-Star Break est là, et le bilan des Bulls est peu flatteur, ils sont 7ème à l’Est avec un bilan de 27 victoires pour 25 défaites, mais reste sur une série de 3 victoires pour 7 défaites, avec 4 défaites consécutives. Ils leurs restent 30 matchs pour redresser la barre, mais avec les blessures prolongées et un système de jeu peu adapté aux joueurs de l’effectif la tache s’annonce ardue dans une conférence Est indécise, où Hornets, Pistons, Wizards et Magic vont se battre avec les Bulls pour obtenir une place en playoffs.

Charles T.