Voile - Route du Rhum : Le Cléac'h est reparti



Bonne nouvelle pour Armel Le Cléac'h. Ce samedi, le skipper de chez Banque Populaire a bel et bien repris la Route du Rhum. Pourtant, pas plus tard que ce jeudi matin, et alors que le départ avait été donné depuis moins d'une petite journée, le principal intéressé, qui faisait partie des grands favoris à la victoire finale, avait alors été victime d'une grosse avarie, après avoir subi une casse, au niveau de la dérive de son bateau. Un incident de parcours qui l'avait alors contraint de faire demi-tour et prendre la direction de Lorient. Afin d'effectuer des réparations qui ont donc duré deux jours, au total, après avoir démarré dès le soir, pour son équipe qui n'a visiblement pas ménagé ses efforts, dans le but de remplacer cette fameuse dérive cassée sur le bateau. Mais surtout afin de réparer les dégâts occasionnés par cette fameuse casse sur la coque. Ce samedi, via son compte Twitter officiel, son équipe avait, dans un premier temps, annoncé que son nouveau départ était bien confirmé dès ce même samedi, en raison de l'avancement suffisant de ces fameuses réparations.



Le Cléac'h peut oublier le podium


Peu avant 13h00, toujours ce samedi, cette même équipe a officialisé et acté ce fameux départ et grand retour dans la prestigieuse course de voile. Son objectif étant désormais de rallier l'arrivée, même s'il peut bel et bien oublier ses éventuels espoirs de podium, comme précisé par son équipe. Ce vendredi, le vainqueur du Vendée Globe 2016-2017 déclarait alors, dans des propos rapportés par l'AFP : "On veut aller au bout de l'histoire". Avant de poursuivre, dans ce même communiqué : "Il n'y avait aucun mauvais signal. Ça a cassé en deux secondes. On a du mal à y croire. Je n'ai pas encore vraiment réalisé, mais il y a beaucoup de déception. Ça s'est mal terminé il y a quatre ans, on a perdu un bateau. Cette année, nous avons envie de terminer cette Route du Rhum." Lors de l'édition 2018 de la Route du Rhum, Armel Le Cléac'h avait alors chaviré au bout de seulement deux petits jours de course.

>