Vendée Arctique : Sébastien Simon abandonne

Un véritable "coup dur" pour Sébastien Simon. "Continuer cette course, ça nous ferait perdre 15 jours sur le chantier qui s’annonce et les expertises", a commenté le skipper d’Arkéa Paprec, contraint d’abandonner au lendemain du départ de la Vendée Arctique, cette course de préparation au Vendée Globe pour la catégorie Imoca qui voit les marins parcourir 3 600 milles de la Vendée au cercle polaire, avec un passage par les Açores.


En début de course, il a cassé son foil tribord et a ensuite rallié son port d’attache de Port-la-Forêt (Finistère) à 3 heures du matin. "Il y a quelques dégâts sur la coque dont une petite voie d’eau. Je ne veux pas devoir faire des réparations à la va-vite. Je préfère prendre cette décision même si c’est forcément avec beaucoup de regrets. Ce qui me rend heureux, c’est de régater, ce n’est pas d’être juste sur l’eau", a-t-il également déclaré, expliquant que "l'important maintenant est de comprendre ce qu'il s'est passé". Un abandon qui ne remet pas en cause la participation du vainqueur de la Solitaire du Figaro 2018 au prochain Vendée Globe, dont le départ est fixé au 8 novembre. Au pointage de 21h30 samedi, c’est Thomas Ruyant (LinkedOut) qui menait la flotte de cette Vendée Arctique.