Championnats du monde : Le relais mixte remporté par la Norvège, les Bleus seulement septièmes

Le duel France-Norvège tant attendu n’a finalement pas eu lieu. En ouverture des championnats du monde de biathlon, organisés à Antholz-Anterselva, les Bleus emmenés par Martin Fourcade n’ont pas été à la hauteur des attentes. Dès le premier relais de Julia Simon, avec un tour de pénalité et cinq pioches, un podium de l’équipe de France tenait plus du miracle que de la performance de tout premier plan. Si Justine Braisaz a ensuite un peu plus de réussite face aux cibles, avec seulement trois pioches, le manque d’efficacité skis aux pieds a vu le retard des Bleus atteindre 1’40’’ à mi-distance.

La Norvège, l’Italie et la République tchèque n’ont pas perdu de temps


Aux avant-postes, c’est un trio qui s’est rapidement détaché avec la Norvège de Tiril Eckhoff, l’Italie de Dorothea Wierer et l’Allemagne de Denise Herrmann. Trois équipes qui ont pris plus de 30 secondes d’avance sur la concurrence avant les deux relais masculins. Si, lors du troisième relais, Tarjei Boe a rapidement fait une différence avec une dizaine de secondes d’avance sur Lukas Hofer et Ondrej Moravec, le passage au tir debout a permis de resserrer les écarts grâce à deux pioches pour le Norvégien, ressorti troisième, contre aucune à ses deux rivaux. Grâce à un dernier tour solide, Tarjei Boe a pu lancer son frère Johannes en tête mais avec l’Italie dans les skis et la République tchèque à cinq secondes. En tête de la course, la tension est restée forte tout au long de ce dernier relais. Si le tir couché, parfait pour les trois premiers, a maintenu les écarts, c’est l’Italien Dominik Windisch qui a abordé le dernier tir debout en tête.

Fourcade et Fillon Maillet n’ont rien pu sauver, la Norvège déjà en or


Avec deux pioches chacun, la différence s’est faite sur la rapidité du tir, un petit jeu sur lequel Johannes Thingnes Boe est le plus fort. Ressorti avec neuf secondes d’avance sur l’Italien, il a pu mettre une accélération dès la sortie du stand de tir pour assurer la première médaille d’or de la Norvège dans ces Mondiaux devant l’Italie, au plus grand bonheur des 25 000 spectateurs présents à Antholz-Anterselva, et la République tchèque à 30 secondes. Derrière, les Bleus ont pu compter sur Martin Fourcade, qui n’a eu besoin que d’une seule pioche, et Quentin Fillon Maillet, auteur d’un 10/10 au tir, pour remonter dans la hiérarchie au fil des erreurs des autres équipes pour finalement échouer à la septième place, à un peu plus d’une minute de la Norvège. Un échec qui lance bien mal ces Mondiaux pour les Bleus, qui devront se reprendre en individuel dès ce vendredi et ce samedi avec les sprints.

BIATHLON / CHAMPIONNATS DU MONDE 2020
Relais mixte 4x6km - Jeudi 13 février 2020
1- Norvège (Roeiseland-Eckhoff-T.Boe-J.T.Boe) en 1h02’27’’7 (0 fautes + 7 pioches)
2- Italie (Vittozzi-Wierer-Hofer-Windisch) à 15’’6 (0+6)
3- République tchèque (Kristejn Puskarcikova-Davidov-Moravec-Krcmar) à 30’’8 (0+2)
4- Allemagne (Preuss-Herrmann-Peiffer-Doll) à 49’’2 (1+11)
5- Ukraine (Merkushyna-Dzhima-Pryma-Pidruchnyi) à 56’’1 (1+7)
...
7- France (Simon-Braisaz-Fourcade-Fillon Maillet) à 1’08’’6 (1+9)
...