Monte-Carlo : Monfils forfait !

La saison sur terre battue débutera finalement sans Gaël Monfils. Inscrit au tournoi de Monte-Carlo (11 au 18 avril), qui lancera officiellement ce dimanche le coup d'envoi du passage à la surface préférée de Rafael Nadal, le numéro 1 français ne disputera pas ce deuxième Masters 1000 de la saison (Indian Wells, qui devait constituer le premier rendez-vous, a été reporté). Touché à un mollet depuis une dizaine de jours, « La Monf’ » a été contraint de renoncer à s'aligner sur le tournoi, comme il l'a expliqué avec regret ce dimanche sur les réseaux sociaux. « Malheureusement, je dois me retirer (...) Je ressens une gêne en bas du mollet depuis une dizaine de jours qui s'est amplifiée hier après-midi (dimanche). Sur l'avis du staff médical, j'ai passé une échographie qui a confirmé l'étendu de ma blessure. Je me vois donc dans l'obligation de reporter mon retour à la compétition », révèle le numéro 13 mondial qui aurait dû disputer son premier match sur la terre battue du Monte Carlo Country Club face à l'Espagnol Pablo Andujar, lundi, mais a entamé au lieu de cela dès dimanche un protocole de soins dans le but de pouvoir être prêt au plus vite à retrouver les courts.

Samedi, Monfils semblait souffrir de l'épaule droite...





« Je reste positif et optimiste pour la suite », ajoute Monfils, que l'on avait quitté en larmes en conférence de presse après son élimination d'entrée à l'Open d'Australie et alors que le Parisien, qui n'a plus gagné un match depuis février 2020, venait de subir sa sixième défaite consécutive. Samedi, lors d'un match d'entraînement face au Serbe Miomir Kecmanovic disputé sous les yeux de son entraîneur Günter Bresnik, Monfils avait montré de sérieux signes d'agacement. Et s'il avait plusieurs fois jeté sa raquette, de frustration le plus souvent de colère de temps en temps, on pensait que c'était lié à la douleur à l'épaule droite dont il donnait le sentiment de souffrir. En réalité, c'est un mollet qui l'handicapait. Même s'il devait s'en douter, il ne savait toutefois pas encore alors qu'il devrait jeter l'éponge quelques heures plus tard. Un coup dur supplémentaire pour le Français lors d'une saison bien sombre jusqu'à maintenant.

>