Miami : Tsitsipas et son «auto-explosion»

Mener un set à rien avec break d'entrée dans le deuxième set sans pour autant l'emporter. Stefanos Tsitsipas a vécu un petit cauchemar, jeudi en quarts de finale du Masters 1000 de Miami face à Hubert Hurkacz, 37eme au classement ATP. Eliminé en trois sets (2-6, 6-3, 6-4) par le Polonais alors qu'il avait le match en main en menant 6-2, 2-0 et semblait le tenir fermement sans que la victoire puisse lui échapper, le Grec a pourtant mordu la poussière à l'arrivée. Le numéro 5 mondial ne verra donc pas les demi-finales de ce premier Masters 1000 de la saison alors que le dernier carré lui tendait les bras.

Forcément, ensuite, devant la presse, le récent finaliste du tournoi d'Acapulco a tenté de trouver les raisons qui l'ont amené à s'écrouler de cette manière face à Hurkacz, le malheureux allant même jusqu'à hésiter une « auto-explosion ». « J’ai été bon au niveau du jeu, je me suis senti plutôt bien. Mais je dois aussi avouer que j’ai ressenti beaucoup de stress ces deux dernières semaines, surtout celle‐ci. J’avais l’impression que c’était ma semaine, que je me devais de saisir cette chance. Au final, cela m’a bloqué. a victoire était là. Tout était sous contrôle. Et tout à coup, je ne sais pas, une auto-explosion », analysait Tsitsipas, en espérant qu'il ne revivrait pas de sitôt une telle défaillance, très difficile à digérer.

 

Tsitsipas : « Toujours chercher une meilleure version de moi-même »




« C’est décevant, très décevant, poursuivait le vainqueur du Masters 2019. Tout était sous contrôle. Et d’un coup, je ne sais pas, je me suis détruit. C’est dommage et j’espère que cela ne se reproduira plus. J’espère que ce n’est qu’une exception et que je pourrai parvenir à finir le travail dorénavant quand je suis devant. À un moment donné, je me suis mis en colère et je n’aime pas me mettre en colère car ce n’est pas la bonne habitude. Il faut que je continue toujours à chercher une meilleure version de moi‐même. J’essaierai toujours de m’améliorer. » Tsitsipas assure néanmoins que cette défaite contre Hurkacz ne viendra pas ternir ses performances du mois de mars. « Je prendrai ces deux semaines comme de très bons souvenirs, et j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer sur le terrain. »

 


>