Laver Cup : L'équipe Monde s'impose grâce à Frances Tiafoe

Panoramic


La cinquième tentative a été la bonne ! Dominée par la sélection européenne lors des quatre premières éditions de la Laver Cup, l’équipe Monde emmenée par John McEnroe a su avoir le dernier mot ce dimanche à Londres. Après les deux succès de Félix Auger-Aliassime, d’abord en double avec Jack Sock puis en simple face à Novak Djokovic, Frances Tiafoe avait en main la balle de match lors de son duel avec Stefanos Tsitsipas. Un enjeu qui a peut-être inhibé l’Américain. En effet, s’il a pu imiter le Grec et tenir son premier jeu de service, le 19eme joueur mondial a ensuite perdu le fil de la rencontre. Ne parvenant à remporter que deux points sur le service de son adversaire, Frances Tiafoe a concédé deux fois son service sur trois balles de break contre lui. Sur un dernier jeu blanc, Stefanos Tsitsipas a conclu cette première manche à sens unique, redonnant l’espoir à Roger Federer, Novak Djokovic et toute l’équipe européenne. Le deuxième set a démarré sur des bases bien différentes. En effet, si les jeux ont été accrochés et seulement trois d’entre-eux ont été remportés blanc, aucune balle de break n’a été signalée. Un jeu décisif est ainsi devenu nécessaire pour départager Stefanos Tsitsipas et Frances Tiafoe.

Tiafoe a tenu bon avant de conclure


Les deux joueurs se sont tenus en respect et c’est le Grec qui a eu en premier l’occasion de conclure mais sans parvenir à convertir cette balle de match sur le service de l’Américain. Ce dernier a répliqué avec deux balles de set dont une sur son engagement mais le numéro 6 mondial a tenu bon. Frances Tiafoe a alors tenu sous la pression et sauvé trois nouvelles balles de match avant de convertir sa troisième opportunité d’égaliser à une manche partout. Un « match tiebreak » est alors venu conclure cette rencontre accrochée. Si les deux joueurs ont remportés chacun deux des quatre premiers points, Frances Tiafoe a su prendre l’ascendant grâce à une série de quatre échanges remportés consécutivement pour se rapprocher à deux points du titre. Dos au mur, Stefanos Tsitsipas a réduit l’écart à sa plus simple expression avant de sauver une première balle de match. Toutefois, la deuxième a été la bonne pour l’Américain (1-6, 7-6, 10-8 en 1h48’). Une victoire, la troisième en trois matchs ce dimanche, synonyme de premier titre en Laver Cup pour l’équipe Monde, dont les membres se sont jetés sur Frances Tiafoe pour célébrer cette réussite. L’équipe d’Europe aura sans doute à cœur de prendre sa revanche dès l’an prochain à Vancouver.

>