Federer: "Jouer à Roland, c’était cool"

Reuters

Battu par Stefanos Tsitsipas ce samedi en demi-finale du Masters, Roger Federer a ainsi pu faire le bilan de sa saison 2019. Avec beaucoup de satisfaction.

"Si on m'avait dit que je dépasserais la barre des cent titres, que je gagnerais quatre tournois, avec la passe de dix trophées à Halle et à Bâle, j'aurais pris, s’enthousiasme le Suisse. Forcément, il y a aussi le souvenir de Wimbledon, avec le niveau de jeu tenu pendant cinq heures en finale contre Novak (Djokovic), juste après une victoire contre Rafa (Nadal) en demie. Des moments difficiles mais très beaux. Jouer à Roland, aussi, c'était vraiment cool. […] J'espère continuer dans ce style la saison prochaine."

Et pas question de se chercher des excuses pour sa défaite du jour contre le redoutable et impétueux Grec. "Pas besoin de fouiller partout pour trouver pourquoi t'as perdu, parfois. Je me suis retrouvé dos au mur, avoue-t-il, ainsi cité par L’Equipe. J'aurais dû trouver une solution pour lui rendre les choses plus compliquées. J'ai ramé comme je pouvais mais ça ne voulait pas. C'est frustrant, c'est dommage, mais c'est comme ça. […] Il faut le féliciter pour m'avoir poussé à ne pas pouvoir évoluer au niveau que j'espérais."