ATP - Tel Aviv : Rinderknech a souffert

panoramic


Arthur Rinderknech sur sa lancée. Parvenu en quarts de finale à Metz la semaine dernière, le Varois a réussi ses débuts dans le tournoi de Tel Aviv, ce mardi. Opposé à Marius Copil, Rinderknech s'est imposé en trois sets (6-7, 6-4, 6-3 en 2h22). Une victoire qui lui offre les portes du 2eme tour, avec pour futur adversaire le petit Argentin par la taille mais grand par le talent Diego Schwartzman, exempté de premier tour en Israël de par son statut (le 17eme au classement mondial est tête de série numéro 3). Comme la semaine dernière en Moselle, le Français (ils étaient quatre en lice à Tel Aviv : Rinderknech donc, mais aussi Constant Lestienne, Adrian Mannarino et Hugo Grenier, éliminé lundi) a souffert pour son entrée dans le tournoi. Déjà contraint de disputer trois sets contre l'Espagnol Jaume Munar à la veille de son exploit contre le Géorgien Nikoloz Basilashvili, 37eme au classement, le joueur entraîné par Sébastien Villette a de nouveau dû batailler mardi pour se défaire de celui qui avait occupé la 56eme place au meilleur de sa carrière, il y a trois ans, mais a chuté depuis dans les profondeurs du classement (il est aujourd'hui 350eme).

Première pour Rinderknech contre Schwartzman


Lors d'un premier set très accroché entre le Français et le Roumain, c'est en effet Copil qui avait pris les devant, en remportant le jeu décisif 7 points à 5. Dos au mur, Rinderknech, barré par Benjamin Bonzi en simple lors de la dernière phase de poules de Coupe Davis mais qui avait disputé le double aux côtés de Nicolas Mahut, a profité de la première petite baisse de régime de son adversaire pour empocher et son premier break de la partie et le set, à 5-4 dans la deuxième manche. Il s'est emparé de nouveau du service de Copil un peu plus tard pour cette fois valider son billet pour le deuxième tour, où l'attend donc le redoutable Schwartzman, même si le natif de Buenos Aires ne réalise pas la meilleure saison de sa vie, loin s'en faut. Les deux hommes ne se sont encore jamais retrouvé face à face. A noter également ce mardi la qualification de la tête de série n°5, Botic van de Zandschulp, qui a éliminé le Portugais Joao Sousa en deux sets sets et 1h20 de jeu (6-2, 6-3) sans perdre son service, et l'élimination de la tête de série n°6, Aslan Karatsev, battu par l'Argentin Tomas Etcheverry 6-2, 6-7, 6-4 en 2h42 dans un match à sept breaks. En revanche, Tallon Griekspoor, tête de série n°8, a subi la loi du lucky-loser canadien Vasek Pospisil, qui l'a emporté 4-6, 7-6, 7-5 grâce notamment à 20 aces et en remportant 12 des 13 derniers points du match.

>