ATP - Tel Aviv / Djokovic : « Tout va bien »

panoramic


Il le dit lui-même, tout va bien. Ce mardi, Novak Djokovic était présent en conférence de presse. Et le Serbe a rassuré concernant son problème à son poignet droit, dans des propos rapportés par Tennis Actu : "Je me suis entraîné pendant pratiquement deux heures et tout va bien. Je me sens bien et je suis heureux que cette mini-blessure soit derrière moi." Pourtant, dimanche, à Londres à la Laver Cup, il avait dit ressentir une douleur à ce niveau-là : "J'ai des soucis avec mon poignet droit depuis quatre ou cinq jours pour être honnête. J'ai pu les gérer plus ou moins. Les deux matches d'hier (samedi) ont probablement eu un effet. Aujourd'hui (dimanche) n'a pas été facile. Je n'ai pas pu servir aussi vite ou aussi précisément que je l'aurais voulu. C'est peut-être dû au fait de ne pas avoir joué pendant près de trois mois. Et, ici, les balles étaient vraiment grosses et lentes. Vous devez toujours générer beaucoup d'action et de vitesse au poignet. Cela pourrait être la raison pour laquelle j'ai ressenti des douleurs. Je ne suis pas inquiet concernant mon niveau, mais un peu à propos du poignet. Je vais essayer d'en prendre soin avec mon physio, pour être prêt pour mon premier match à Tel Aviv."

Monteiro ou Andujar pour son entrée en lice


Celui qui occupe désormais la septième place mondiale revient à la compétition cette semaine, du côté du tournoi ATP 250 de Tel Aviv en Israël. Djokovic, qui reste sur un succès du côté de Wimbledon, est exempté du premier tour en sa qualité de tête de série numéro 1. Pour son entrée en lice, le Serbe, absent à l'occasion de la dernière édition de l'US Open, affrontera le vainqueur du duel opposant le Brésilien Thiago Monteiro, 62eme joueur mondial, à l'Espagnol Pablo Andujar, 115eme joueur mondial. Pour une première rencontre prévue à partir de ce jeudi. En ce qui concerne le reste de sa saison, son actuelle quinzième position à la Race pourrait malgré tout bel et bien lui ouvrir les portes du Masters, du côté de Turin, selon un point du règlement actuellement en vigueur. En effet, son titre acquis à Wimbledon peut le lui permettre à condition qu'il reste dans le Top 20.

>