ATP : Pour Thiem, Djokovic sera un adversaire encore plus fort en 2022

Novak Djokovic a vu son rêve lui filer entre les doigts. Vainqueur des trois premiers tournois du Grand Chelem cette saison, le numéro 1 mondial a été dominé en trois manches par Daniil Medvedev en finale de l’US Open ce dimanche. Mais, selon Dominic Thiem, ce revers subi par le Serbe sera à n’en pas douter une source de motivation supplémentaire pour la saison 2022. « Novak Djokovic a toujours cet objectif de remporter un 21eme Grand Chelem et d'être le seul à l'avoir fait. Je m'attends à ce qu'il soit plus fort que jamais en 2022, a confié l’Autrichien, qui a mis un terme prématuré à sa saison en raison d’une blessure au poignet droit. Je pense qu'après sa victoire à Roland-Garros, tout le monde ne parlait que du Golden Slam et du calendrier. C'est possible que cela le rende encore plus fort l'année prochaine. Lorsque toutes ces discussions et toute cette pression ne seront plus aussi fortes. » S’il admet avoir espéré « un match un peu plus long » lors de cette finale, le vainqueur de l’US Open 2020 assure qu’« il faut féliciter Daniil Medvedev », qui n’a pas permis à Novak Djokovic de réaliser le Grand Chelem. « Et c'est ça le sport, ajoute-t-il. Il y a toujours deux parties qui se battent pour un titre et il était trop fort hier (dimanche). »


Thiem : « Raducanu a élevé son jeu à un nouveau niveau »


A cette occasion, Dominic Thiem est également revenu sur la très belle surprise de cette édition 2021 de l’US Open, la victoire en finale d’Emma Raducanu. « Commencer dans les qualifications, jouer un si bon tennis et faire ce chemin incroyable, c’est peut-être la plus grande performance de tous les temps, a ainsi déclaré l’Autrichien au sujet de la nouvelle 23eme joueuse mondiale au classement WTA. Sa façon de jouer, de bouger, sa technique… Elle a élevé son jeu à un nouveau niveau. C’était génial à voir. » Toutefois, celui qui est désormais huitième au classement ATP n’a pas manqué de saluer la quinzaine effectuée par Leylah Fernandez. « Elle a eu un parcours tellement difficile jusqu’à la finale, rappelle le finaliste du dernier Open d’Australie. Elle a battu Osaka, Kerber, Svitolina, Sabalenka et tout ça en trois sets, avec tellement de jeux décisifs. » Une finale qu’il assure avoir « adoré la regarder ». « J’étais surexcité, je regardais chaque point à la télévision, a assuré l’Autrichien. C’était génial, pas seulement pour le tennis féminin mais pour notre sport en général. » C’est, en effet, une finale qui restera dans les mémoires pour de longues années.

>