ATP : Federer renonce à Toronto et Cincinnati



Nouveau contretemps pour Roger Federer (40 ans). Forfait pour les Jeux Olympiques de Tokyo, qui se déroulent actuellement et ont vu la victoire d'Alexander Zverev dans le tournoi de simple et seul titre qui manque encore à ce jour au palmarès du Suisse, le numéro 9 mondial n'est toujours pas débarrassé de ses ennuis de genoux. Rattrapé pendant la saison sur gazon par ses problèmes récurrents au niveau de ses articulations, le Bâlois souffre toujours, semble-t-il. Jeudi soir, l'ATP a en effet annoncé que l'homme aux vingt titres en Grand Chelem, toujours diminué, ne pourrait pas retrouver les courts à l'occasion du Masters 1000 de Toronto, qui débutera la semaine prochaine au Canada (9 au 14 août) et que le champion qui a fêté son quarantième anniversaire le 2 août dernier a remporté à deux reprises dans sa carrière (2004 et 2006). Forfait pour la Rogers Cup, Federer manquera également le tournoi de Cincinnati, autre Masters 1000 de cette tournée américaine en préambule de l'US Open, et dont le Suisse est le recordman de victoires, avec sept succès à son actif sur les courts du Lindner Family Tennis Center.

Avant un autre forfait, cette fois pour l'US Open ?





Officiellement, "RF", dans un discours semblable à celui qu'il avait employé après son retrait de Roland-Garros à l'aube de la seconde semaine ou au moment de renoncer à faire le voyage au Japon pour ce qui aurait constituer indubitablement ses derniers JO, souhaite se ménager, peut-être précisément dans l'optique du rendez-vous new-yorkais de la fin du mois (30 août au 12 septembre). En dépit du parcours certes encourageant mais pas escompté par l'intéressé à Wimbledon en juillet dernier (élimination en quarts de finale face à Hurkacz pour l'octuple vainqueur du tournoi), ce nouveau forfait semble surtout résonner comme une autre mauvaise nouvelle avant l'heure, concernant cette fois l'US Open. Surtout que l'on voit mal le quintuple vainqueur à Flushing Meadows, qui n'a disputé que cinq épreuves cette saison jusqu'à maintenant, aborder le tournoi sans préparation.

>