ATP : 65% des joueurs du circuit sont vaccinés



La vaccination continue de faire parler, et notamment dans le monde du tennis. En effet, alors qu'une véritable incertitude est toujours de mise, quant à savoir si les joueurs et autres joueuses non vaccinés contre le coronavirus pourront se rendre en Australie, afin de disputer le traditionnel premier Grand Chelem de l'année, l'ATP, de son côté, incite, même de manière plutôt massive, les joueurs à franchir le pas de la vaccination contre le Covid-19. Selon les informations de Tennis Majors, l'instance dirigeante du tennis masculin a même communiqué, en ce sens, auprès de ses joueurs. A l'heure actuelle, ils sont 65% du circuit à l'avoir fait, selon les dernières estimations de l'ATP et les informations de Tennis Majors. Une information également transmise par Sébastien Grosjean, le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, au moment de l'annonce de sa sélection de joueurs pour la prochaine phase finale de la compétition. Dans sa communication envoyée pas plus tard que ce samedi, l'ATP, qui indique également ne pas faire de la vaccination une obligation, liste ainsi notamment toute une série d'avantages pour tous ceux qui décideraient alors d'avoir ce fameux statut.

Pas de statut de cas contact pour les vaccinés


De plus, l'instance évoque également tous les inconvénients pour tous ceux qui préfèreraient alors ne pas en passer par là, surtout en vue de la saison 2022. Que ce soit sur les circuits ATP ou bien Challenger, les non vaccinés devront se faire assez régulièrement tester. Des tests qu'ils payeront alors, au moins, en partie. S'ils doivent déclarer forfait, en cas de test positif ou s'ils sont cas contacts, ils ne seront pas dédommagés avec un prize money. Les frais de quarantaine pour les positifs et les cas contacts ne seront pas pris en charge par l'ATP. Quant aux règles de transport, elles pourront être plus rigides pour les non vaccinés. De leur côté, les vaccinés ne seront pas cas contacts s'ils se trouvent à proximité d'une personne positive. Tennis Majors croit ainsi également savoir que l'ATP n'a pas fixé d'objectifs concernant un pourcentage de joueurs vaccinés. Ce qui n'est pas le cas de la WTA, qui espère atteindre les 85% de joueuses vaccinées et qui incite également fortement ses protégées à en passer par là.

>