Marathon de Paris : Rotich s'impose chez les hommes, Memuye l'emporte chez les dames



Il s'agit très certainement de la plus belle victoire de sa carrière. Ce dimanche matin, l'athlète kényan Elisha Rotich a remporté, en solitaire, le marathon de Paris, offrant au Kenya une 24eme victoire dans l'épreuve. Avec un temps de 2h4'18'', le héros du jour s'est offert le luxe d'améliorer la meilleure marque de la prestigieuse épreuve. Un meilleur temps détenu auparavant par un Éthiopien, en la personne de Kenenisa Bekele, avec un chrono de 2h5'04'' réalisé  à l'occasion de l'édition 2014 de ce marathon de Paris. Un record d'ailleurs battu par pas moins de cinq coureurs, en tout. Les quatre autres à l'avoir battu et qui composaient le reste du peloton de tête sont donc, tout d'abord, un Éthiopien Hailemariam Kiros (2h04'42''), d'autres Kényans, à savoir Hillary Kisambu (2h04'45'') et Barselius Kipyego (2h04'49''), ainsi qu'un autre Éthiopien Abayneh Degu (2h04'52''). Le meilleur Français, à savoir Yohan Durand, prend la quinzième place finale, dans un temps de 2'09'21''.

Pas de record chez les dames


En revanche, chez les femmes, aucun record à signaler, dans une course remportée par l'Éthiopienne Tigist Memuye, dans un temps de 2h26'12''. Derrière, suivent trois de ses compatriotes. L'Éthiopie remporte son 15eme marathon de Paris et dépasse la France, au niveau des bilans. L'épreuve effectuait son grand retour, pour sa 44eme édition. Le marathon de Paris ne s'était donc plus couru depuis une durée totale de 30 mois. D'abord reporté à deux reprises, en 2020, il avait finalement été annulé, en raison de la pandémie de coronavirus. Cette année, il aurait dû avoir au mois d'avril dernier, avant finalement d'être, encore une fois, repoussé, alors que cette année, pas moins de 35 000 coureurs y ont pris part. Le marathon de Paris est le deuxième marathon le plus gros du monde, derrière celui de New York qui aura lieu, cette année, le 7 novembre.

>