Marathon de Londres : Jepkosgei et Lemma sur la première marche du podim

Londres accueillait ce dimanche son marathon reconnu à l’international, le 41eme du nom. Un rendez-vous prestigieux qui a vu Joyciline Jepkosgei rafler la mise chez les femmes, avec un temps de 2h17'43''. La Kényane a devancé les Ethiopiennes Degitu Azimeraw (+15'') et Ashete Bekere (+35'') tandis que la double vainqueur sortante de l’épreuve, Brigid Kosgei, recordwoman du monde du marathon féminin sur course mixte, termine au pied du podium. L’heureuse gagnante du jour, vainqueur du marathon de New-York en 2019, a su faire la différence à sept kilomètres de l’arrivée. Elle a fait preuve d’une solidité sans faille, tant mentalement que sur l’aspect physique, pour aller au bout. « Je suis très excitée. C’était une belle journée pour la course à pied. Une grande réussite. Le public nous a encouragées tout le long de la course et nous a motivées. Je suis tellement reconnaissante », a réagi Jepkosgei au micro de la BBC après l’effort.


Kitata, tenant du titre, 6eme


Chez les hommes, un marathonien qui ne s’était encore jamais hissé sur la première marche d’un podium des six courses les plus prestigieuses au monde (Tokyo, Boston, Londres, Berlin, Chicago, New York) connait enfin le bonheur ultime. L'Ethiopien Sisay Lemma a triomphé avec un très bon chrono de 2h04’01’’ et devancé le Kenyan Vincent Kipchuma (+27'') et son compatriote Mosinet Geremew (+40''). Le tenant du titre Shura Kitata n’a pas su suivre la cadence. Gêné par un pépin physique aux ischio-jambiers, il a pris la sixième place avec presque quatre minutes de retard sur Lemma. Eliud Kipchoge, double champion olympique en titre et vainqueur de l’épreuve à quatre reprises entre 2015 et 2019, ainsi que l’icône britannique Mo Farah, n’ont pas pris part à la course.

>