Marathon de Berlin : Adola plus fort que Bekele



Après une année marquée par les reports et les annulations en raison de la pandémie de coronavirus, la saison 2021 des "World Marathon Majors" a débuté ce dimanche sous le beau soleil et les 21°c de Berlin. La capitale allemande était en effervescence en ce jour d'élections législatives qui décideront qui succèdera à Angela Merkel (des passages avaient d'ailleurs été mis en place sur le parcours pour permettre aux électeurs d'aller voter), et elle espérait bien être le théâtre d'un nouveau record du monde, comme en 2018 où Eliud Kipchoge s'était imposé en 2h01'39. Mais cela n'a pas été le cas. C'est en effet en 2h05'45 que Guye Adola a décroché la victoire ce dimanche. L'Ethiopien de bientôt 30 ans, qui avait fini deuxième en 2017 (jour où il avait battu son record personnel, en 2h03'46), s'impose pour la première fois dans un marathon aussi prestigieux, devant le Kenyan Bethwel Yegon (2h06'14) et la star Kenenisa Bekele (2h06'47). Si le record du monde était dans toutes les têtes sur le bitume berlinois, il n'a pas été battu, et c'est sans doute parce que les concurrents sont partis trop vite, à tel point que peu après la mi-course, un membre de l'organisation est venu demander au lièvre de ralentir l'allure !

Yegon revient de nulle part


Si un groupe de sept a longtemps mené les débats, un premier événement est arrivé après 17 kilomètres, lorsque Bekele, qui visait ouvertement le record du monde, a commencé à perdre de vue les leaders, se retrouvant à une quinzaine de secondes derrière. Mais l'Ethiopien, après dix kilomètres délicats, a fait son retour en tête, aux côtés de Guye Adola et Philemon Kacheran. Ce dernier a craqué et c'est donc le duo éthiopien Adola-Bekele qui a mené la course pendant plusieurs kilomètres...avant qu'une fusée nommée Bethwel Yegon, qui comptait 45 secondes de retard sur la tête de la course au 30eme kilomètre, ne vienne doubler Bekele puis venir à hauteur d'Adola, au 37eme kilomètre. Allait-il pouvoir l'emporter à la surprise générale ? Non. Car à deux kilomètres de la fin, Adola a accéléré et est allé s'imposer en solitaire, avec 28 secondes d'avance sur Yegon et 1'02 sur Bekele.


Triplé éthiopien chez les femmes


Du côté des femmes, la victoire est également revenue à une Ethiopienne, Gotytom Gebreslase (26 ans), en 2h20'09, pour ses grands débuts à Berlin. Elle a devancé ses compatriotes Hiwot Gebrekidan et Helen Tola de 1'14 et 2'56. Les cadors du marathon vont désormais poursuivre la saison des "World Majors" du côté de Londres le 3 octobre, Chicago le 10 octobre, Boston le 11 octobre et New York le 7 novembre. Celui de Tokyo a en revanche été reporté à l'année prochaine.

>