Ligue de Diamant – Finales de Zurich : Dix champions olympiques se parent de diamant

Après les sept premières finales qui se sont déroulées au centre-ville de Zurich mercredi, les athlètes ont pris le chemin du mythique stade Letzigrund jeudi pour y disputer les 25 finales au programme de cette riche soirée, où aucun Français n’était présent. Et la soirée a commencé avec une immense performance à la perche féminine. La Russe Anzheliza Sidorova a pris une éclatante revanche sur Tokyo, où elle avait terminé deuxième, en s’imposant grâce à une barre à 5,01m, soit son record personnel, la nouvelle meilleure performance mondiale de l’année, le record de la Ligue de Diamant et la cinquième meilleure performance de l’histoire. Seule sa compatriote Yelena Isinbayeva a sauté plus haut (record du monde : 5,06m) ! Elle a largement devancé la Grecque Katerina Stefanidi (4,77m) et la Slovène Tina Sutej (4,67m), alors que la championne olympique Katie Nageotte n’a pas franchi la moindre barre. Sa compatriote championne olympique du disque Valarie Allman a en revanche confirmé, en remportant le concours suisse avec un jet à 69,20m, devant la Croate Sandra Perkovic (67,22m), qui rate donc l’occasion de battre le record de victoires en Ligue de Diamant de Renaud Lavillenie et Christian Taylor avec sept trophées, et la Cubaine Yaimé Perez (64,83m). Très attendue sur 100m, où elle semble avoir le record du monde dans les jambes, la Jamaïcaine championne olympique Elaine Thompson-Herah a dû se "contenter" du record du meeting, en coupant la ligne d’arrivée en 10’’65, devant la Britannique  Dina Asher-Smith (10’’87) et la Suissesse Ajla Del Ponte (10’’93). Sur 200m, Thompson-Herah n’était pas au départ et la vice-championne olympique namibienne Christine Mboma en a profité pour s’imposer dans un temps canon de 21’’78, nouveau record d’Afrique et record du monde U20. La Jamaïcaine Shericka Jackson (21’’81) et la Britannique Dina Asher-Smith (22’’19) complètent le podium.


Rojas et Kipyegon confirment


Un peu plus d’un mois après avoir battu le record du monde, le jour où elle devenue championne olympique de triple saut, la Vénézuélienne Yulimar Rojas a remporté la Ligue de Diamant en bondissant à 15,48m, nouveau record du meeting. Elle a largement devancé les deux Jamaïcaines Shanieka Ricketts (14,64m) et Kimberly Williams (14,47m). La Kenyane Faith Kipyegon championne olympique du 1500m, a elle aussi réussi le doublé en l’emportant en 3’58’’33, devant la médaillée de bronze néerlandaise Sifan Hassan (3’58’’55) et l’Américaine Josette Norris (4’00’’41). Sur 400m, la victoire est revenue à l’Américaine Quanera Hayes, septième à Tokyo, en 49’’88, devant la vice-championne olympique dominicaine Marileidy Paulino (49’’96) et l’athlète de la Barbade Sada Williams (50’’24). Sur 3000m steeple, les trois médaillées de Tokyo étaient présentes, mais aucune d’entre elle n’a gagné, la victoire revenant à la Kényane Norah Jeruto (9’07’’33), devant sa compatriote Hyvin Kiyeng (9’08’’55) et l’Américaine Courtney Frerichs (9’08’’74). La Nigériane Tobi Amusan, quatrième à Tokyo, a remporté le 100m haies à Zurich en battant le record d’Afrique (12’’42), et elle a devancé la Néerlandaise Nadine Visser, qui a battu le record des Pays-Bas en 12’’51, et la médaillée de bronze des JO, la Jamaïcaine Megan Tapper (12’’55). L’Allemande Christin Hussong, neuvième de la finale des JO au javelot, s’est imposée à Zurich en lançant à 65,26m, devant la médaillée de bronze de Tokyo, l’Australienne Kelsey-Lee Barber (62,68m) et la Tchèque Nikola Ogrodnikova (61,54m). En l’absence de la championne olympique Athing Mu, sa dauphine britannique Keely Hodgkinson a remporté le 800m, en 1’57’’98 devant l’Américaine Kate Grace (1’58’’34) et la Jamaïcaine Natoya Goule (1’58’’34). Sur 400m haies, la médaillée de bronze de Tokyo, la Néerlandaise Femke Bol, s’est offert le record du meeting en 52’’80, dominant l’Américaine Shamier Little (53’’35) et l’Ukrainienne Anna Ryzhykova (53’’70).

Duplantis a tenté le record du monde




Du côté des hommes, le 100m s’annonçait très ouvert en l’absence du champion olympique Marcell Jacobs, et c’est son dauphin américain Fred Kerley qui en a profité en s’imposant en 9’’87, devant le médaillé de bronze canadien Andre DeGrasse, qui a égalé son record en 9’’89, et l’Américain Ronnie Baker (9’’91). Sur 200m, l’Américain Kenneth Bednarek a pris sa revanche de Tokyo en battant Andre De Grasse en 19’’70 (contre 19’’72 pour le Canadien), son compatriote Fred Kerley finissant troisième en 19’’83. Le 400m haies était également très attendu, mais Karsten Warholm, qui avait battu le record du monde à Tokyo, s’est "contenté" de 47’’35 pour gagner devant le médaillé de bronze brésilien Alison dos Santos (47’’81) et l’athlète des Iles Vierges Britanniques Kyron McMaster (48’’24). Armand Duplantis pouvait lui rêver du record du monde à la perche, et il l’a d’ailleurs tenté en essayant de franchir une barre à 6,19m après sa victoire acquise à 6,06m (record du meeting), mais il a manqué ses trois tentatives. L’Américain Sam Kendricks (5,93m) et le Russe Timur Morgunov (6,93m) terminent loin derrière. Sur 110m haies, le champion olympique jamaïcain Hansle Parchment n’a pris que la troisième place (13’’17), derrière l’Américain Devon Allen, quatrième à Tokyo et vainqueur en 13’’06. Son compatriote Ronald Levy a fini deuxième en 13’’06. Sur 400m, en l’absence du champion olympique Steven Gardiner, c’est l’Américain Michael Cherry qui a bouclé le tour de piste le plus rapidement, en 44’’41, devant le médaillé de bronze de Tokyo, le Grenadien Kirani James (44’’42), et le Trinidadien Deon Lendore (44’’91). Au lancer du disque, le Suédois Daniel Stahl a confirmé son titre olympique en remportant la Ligue de Diamant avec un jet à 66,49m, au contraire des autres médaillés Simon Pettersson (5eme) et Lukas Wiesshaidinger (6eme). Ce sont le Slovène Kristjan Ceh (65,39m) et le Jamaïcain Fedrick Dacres (65,33m) qui complètent le podium.

Tamberi seul vainqueur cette fois


Doublé or-diamant également pour Pedro Pichardo, au triple saut. Le champion olympique portugais s’est imposé grâce à un bond à 17,70m, devant le médaillé de bronze burundais Hugues Fabrice Zango (17,20m) et l’Algérien Yasser Triki (17,03m). Sur 1500m, le Kényan Timothy Cheruiyot a pris sa revanche de Tokyo sur le Norvégien Jakob Ingerbrigsten en s’imposant en 3’31’’37 (contre 3’31’’45 pour son adversaire), l’Australien Stewart McSweyn prenant la troisième place en 3’32’’14. Neuvième de la finale des Jo au javelot, l’Allemand Johannes Vetter s’est bien repris s’imposant à Zurich grâce à un jet à 89,11m, devançant son compatriote Julian Weber (87,03m) et le vice-champion olympique tchèque Jakub Vadlejch (85,22m). Médaillé de bronze à Tokyo, le Kényan Benjamin Kigen a empoché la victoire à Zurich sur 300m steeple, en 8’17’’12, devant le champion olympique marocain Soufiane El Bakkali (8’17’’70) et le Kényan Abraham Kibiwot (8’18’’16). Le Kenya était à la fête également sur 800m, où le médaillé d’or de Tokyo Emmanuel Korir l’a emporté en 1’44’’56 devant son compatriote Ferguson Rotich (1’44’’96) et l’Américain Clayton Murphy (1’45’’21). Enfin, le co-champion olympique de la hauteur avec Mutaz Essa Barshim, l’Italien Gianmarco Tamberi s’offre le Ligue de Diamant grâce à une barre à 2,34m. L’Ukrainien Andriy Protsenko et le Russe Ilya Ivanyuk complètent le Top 3 avec une barre à 2,30m.

>