Ligue de Diamant - Doha : Lemaitre troisième, Belocian disqualifié, Duplantis rentre dans le rang

Les Français n'ont pas fait de folies à Doha. Quelques jours après avoir fait sa rentrée à Leyde (Pays-Bas), où il s'était imposé en 15”51 sur le... 150 m de la réunion néerlandaise, Christophe Lemaitre s'est aligné vendredi soir sur le 200m du meeting de Doha, comptant pour la Ligue de Diamant. Le médaillé de bronze des Jeux de Rio sur la distance a dû se contenter de la troisième place en 20”68, derrière l'Ivoirien Arthur Cissé, vainqueur de la course en 20”23 et le Jamaïquain Julian Forte, deuxième dans un temps de 20”39. Le 9 juillet dernier, à Zurich, l'Aixois avait couru le demi-tour de piste légèrement plus rapidement (20”65) que vendredi lors de ce dernier rendez-vous de la saison en Ligue de Diamant. Wilhem Belocian, également engagé dans ce meeting de Doha, aurait dû, lui, disputer le 110m haies. Mais un faux-départ l'en a privé.

MPM pour Kipyegon


Disqualifié, le hurdler français a demandé à connaître son temps de réaction, relatent nos confrères de L'Equipe, qui précisent que Belocian ne l'a pas contesté en apprenant qu'il était de 89 millièmes. C'est donc en spectateur que le Guadeloupéen (record personnel en 13”18) a assisté à la victoire sur ce 110m haies de l'Américain Aaron Mallet en 13”15. Un peu plus tard, la Kenyane Faith Kipyegon a, elle, frappé fort en améliorant la meilleure performance mondiale sur 800m cette saison, au même titre que sa compatriote Hellen Obiri ensuite sur 3 000m (8'22”54). Kipyegon, qui réfléchit toujours à doubler 800 et 1500m aux Jeux l'année prochaine s'est imposée en 1'57”68, record personnel à la clé. Ces deux dernières années, seule Caster Semenya, actuellement privée de compétition (la Sud-Africaine refuse de suivre un traitement hormonal, alors que World Athletics l'exige pour tout athlète dit hyperandrogéne), avait réussi à aller plus vite sur la distance.

 

Duplantis redescend sur terre


Une semaine après avoir battu coup sur coup le record du monde pour le hisser à 6,18m en plein air, Armand Duplantis est descendu de son nuage. Le Suédois a, certes, remporté tout de même le concours du saut à la perche de ce meeting de Doha, mais il a dû se contenter d'une barre franchie à 5,82m (record du meeting), soit la même que le Français Renaud Lavillenie, troisième du concours derrière Sam Kendricks au nombre d'essais et auteur vendredi de son meilleur saut de cette saison fortement raccourcie. Tandis que ses deux rivaux du soir échouaient tour à tour à 5,92m, le nouveau maître de la spécialité a bien tenté un saut à 6m (il venait de manquer ses deux tentatives à 5,92m), histoire de mettre tout le monde d'accord une fois de plus, mais sans réussite. « Mondo » en est donc resté là.