Dopage : Contrôle positif à un diurétique pour Sergey Shubenkov

C’est une affaire qui ne va pas rassurer le monde de l’athlétisme. Alors que la Russie a été touchée par différents scandales liés au dopage, échappant de peu à une exclusion de sa fédération d’athlétisme par World Athletics, le contrôle positif concernant Sergey Shubenkov pourrait être une piqûre de rappel. En effet, selon une information révélée par plusieurs médias russes dont MatchTV, l’ancien champion du monde du 110m haies en 2015 à Pékin, a vu un de ses contrôles déceler des traces de furosémide, un médicament classé par l’Agence Mondiale Antidopage comme un diurétique pouvant avoir des propriétés masquantes. La détection d’une telle substance peut valoir à l’athlète concerné une suspension pouvant aller jusqu’à quatre ans.


La Russie prend le cas Shubenkov au sérieux


Si l’Unité d’Intégrité de l’athlétisme confirme l’information, le contrôle positif de Sergei Shubenkov pourrait mettre à mal le programme des athlètes neutres autorisés. En effet, depuis 2016 en réactions aux affaires de dopage en Russie, World Athletics a mis en place un programme permettant aux athlètes russes de participer aux compétitions internationales sous bannière neutre. Or, Sergei Shubenkov était un des principaux athlètes à bénéficier de ce statut, aux côtés de Mariya Lasitskene ou Anzhelika Sidorova. Signe que le sujet du dopage est brûlant en Russie, le Ministre des Sports Oleg Matytsin a décidé d’intervenir en personne dans cette affaire, n’hésitant pas à se rendre à Barnaoul, lieu de résidence de Sergey Shubenkov. Avec un titre mondial et deux titres européens sur le 110m haies, le natif de Barnaoul est un des plus beaux palmarès récents de l’athlétisme russe, auquel il a possiblement donné un mauvais coup.

>