Claye: "Le jour de la retraite de Tamgho, je voulais être acteur !"

reuters

On ne sait pas qui de Noah Lyles ou de Will Claye a réussi la plus grosse performance samedi, au meeting de Paris (12e étape de la saison de Diamond League).

Alors que le sprinteur de 22 ans a remporté le 200m en 19"65, Claye s'est imposé à 18,06m au triple saut ! C'est la deuxième performance de l'année, après les 18,14m du même Claye à Long Beach, au mois de juin, un saut qui était le quatrième de tous les temps (celui de samedi est le huitième) mais l'a placé troisième homme de l'histoire derrière Jonathan Edwards (18,29m et 18,16m) et Christian Taylor (18,21m aux Mondiaux 2015 de Pékin).

"C'était une ambiance vraiment à part, surtout lors d'un jour aussi spécial que celui de l'annonce de la retraite de Teddy Tamgho, se réjouit l'athlète de 28 ans pour L'Equipe. Je voulais être acteur d'une soirée si particulière pour notre discipline, et pas n'importe comment ! Croiser Christian Taylor sur ma route depuis tant d'années, c'est une bénédiction, pas une malédiction. On se pousse mutuellement." Son compatriote a pris la deuxième place à 17,82m.